RMC Sport

Real-Bayern : Benzema magnifique, Ribéry fantomatique

-

- - -

Vainqueur du Bayern grâce à un but de Benzema (1-0), le Real Madrid pourra aborder le match retour dans six jours en position de force. Les Bavarois, emmenés par un Ribéry des mauvais jours, n’ont rien fait de leur nette domination territoriale.

Si le très fermé Atlético-Chelsea avait pu en froisser certains avec les demi-finales de la Ligue des champions, ce Real-Bayern en a sans aucun doute signé la réconciliation. C’est ainsi dans un match au rythme nettement plus élevé que les hommes de Carlo Ancelotti ont ébranlé le champion en titre (1-0), réussissant avec brio à marquer, contrairement à leurs rivaux madrilènes la veille, contre un adversaire pourtant autrement plus menaçant. Malgré une possession de balle réduite au minimum syndical (25% en première période, 30% au final), ils peuvent, grâce à Karin Benzema, aborder le retour peut-être pas avec sérénité, mais au moins avec de légitimes ambitions.

Car de cette opposition de style, le Real est sorti largement vainqueur. Quand le Bayern, façon boa, cherchait à s’enrouler patiemment autour de son adversaire, les Merengue, cobras, restaient droits avant de frapper. Vite et fort, répondant à la stérile domination adverse par des contres éclairs impressionnants. Et c’est après une récupération à 20 mètres de son propre but que Benzema, deux passes plus tard, a conclu à bout portant une offrande de Coentrao (19e). Sans deux gros ratés de Ronaldo, maladroit (26e) et Di Maria (41e), oubliant le Français seul face au but vide, le Real aurait même signé le coup parfait.

Ribéry n'avance plus

Ils devront au final se contenter de ce score acquis sans plier malgré la pression allemande, plus pesante que tranchante, si ce n’est sur une unique occasion très franche signée Götze, à bout portant, magistralement sortie par Casillas (83e). Si Didier Deschamps avait un œil sur la rencontre, il aura en tout cas apprécié le match très fin de l’unique buteur du jour. Contrairement à celui du fantomatique Franck Ribéry, remplacé à la 72e minute sans le moindre petit coup d’éclat au compteur, dans la lignée de ses prestations des dernières semaines. Pas forcément rassurant pour le Bayern, qui aura un but de retard à refaire dans six jours à l’Allianz Arena, sachant que, cette fois, Ronaldo, diminué ce mercredi, et Bale entré à sa place à 20 minutes de la fin, seront nettement plus en forme.

A lire aussi : 

- En vidéos : les grands moments de Guardiola contre le Real 

- Real-Bayern, le Clasico de la Ligue des champions

- L'actu de la Ligue des champions

La rédaction