RMC Sport

Real Madrid-Liverpool: le but d’Asensio était-il valable?

Une faute de Lucas Vazquez sur Sadio Mané aurait pu (dû?) entraîner l’annulation du deuxième but du Real Madrid inscrit par Marco Asensio face à Liverpool (3-1), mardi lors du quart de finale aller de la Ligue des champions.

La défense remaniée du Real Madrid a réussi à contenir sans trop de difficultés les attaques timides de Liverpool (3-1), mardi lors du quart de finale aller de la Ligue des champions. Quitte à flirter avec la ligne jaune. Une action a particulièrement mis en colère Jürgen Klopp, manager de Liverpool: celle avant le deuxième but madrilène inscrit par Marco Asensio. Un peu moins de trente secondes plus tôt, son attaquant Sadio Mané avait été retenu en pleine course par Lucas Vazquez alors qu’ils se disputaient un long ballon de Trent Alexander-Arnold.

Mané lève la tête vers le ballon quand Vazquez semble uniquement concentré sur son adversaire
Mané lève la tête vers le ballon quand Vazquez semble uniquement concentré sur son adversaire © Capture
Vazquez percute Mané
Vazquez percute Mané © Capture
La faute de Vazquez sur Mané non signalée par l'arbitre
La faute de Vazquez sur Mané non signalée par l'arbitre © Capture

A vitesse réelle, le doute est permis. Mais des caméras placées sur le long de la ligne de touche et derrière le but mettent en évidence une poussette du latéral droit espagnol dans le dos de l’international sénégalais, uniquement focalisé sur le ballon. Ce dernier a chuté au sol mais l’arbitre allemand Felix Brych n’a pas bronché. Il n’a pas non plus eu recours à l’assistance-vidéo au moment de valider le but d’Asensio. Vazquez risquait gros puisqu'il était en position de dernier défenseur et qu'une faute aurait pu lui valoir un carton rouge.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder les quarts de finale de la Ligue des champions

Les lois du jeu de l’IFAB permettent pourtant de revoir les images après un but en cas "d’infraction de l’équipe en attaque durant l’action ayant amené le but". Elles précisent aussi: "étant donné que l’arbitre assistant vidéo ‘vérifie’ automatiquement chaque situation/décision, les entraîneurs ou les joueurs n’ont pas à demander une analyse". Si l’on en croit ce règlement, les arbitres-vidéo n’ont donc pas jugé le geste de Vazquez comme une faute.

Georginio Wijnaldum, capitaine des Reds, a bien protesté après le but en invitant l’arbitre à se pencher sur l’action précédente. En vain. A l’issue de la rencontre, Jürgen Klopp a, lui, dénoncé une décision personnelle de M.Brych contre Sadio Mané.

"La situation avec Sadio, je ne suis pas sûr de ce que l'arbitre a fait ce soir, a pesté Klopp à l’issue de la rencontre. Ça ressemblait à quelque chose de personnel car il a traité la situation avec Sadio – qui est une faute claire - comme si c’était un plongeon. A partir de ce moment-là, chaque fois que Sadio tombait, il ne pouvait plus rien obtenir. Ce n’est tout simplement pas correct. Je lui ai dit après le match, je pense qu’il a été injuste avec Sadio. Ce n’est pas lui qui nous fait perdre le match mais dans ces moments-là vous avez juste besoin d'un bon arbitre. Cela aurait suffi."
La violente semelle de Mané sur Vazquez quelques minutes après l'action litigieuse entre les deux joueurs
La violente semelle de Mané sur Vazquez quelques minutes après l'action litigieuse entre les deux joueurs © Capture

Quelques instants après cette action, Mané a reçu un carton jaune pour une violente semelle sur… Lucas Vazquez. M.Brych a aussi reçu les critiques des joueurs du Real, lui reprochant de ne pas avoir sifflé un penalty pour une faute sur Karim Benzema quelques minutes plus tôt.

NC