RMC Sport

Real-PSG: comment les Parisiens doivent surmonter mentalement la remontada

Un an après l'improbable sortie de piste face au Barça, le PSG retrouve les matchs éliminatoires de Ligue des champions ce mercredi (20h45), face au Real. Denis Troch, l'ancien entraîneur adjoint du PSG dans les années 90 devenu préparateur mental, livre quelques clés pour surmonter l'obstacle psychologiquement.

La désillusion a été immense. Renversé par le Barça il y a un an, le PSG a vécu l'impensable. Et le souvenir est inévitablement présent au moment de retrouver les matchs couperets en Ligue des champions, avec le 8e de finale aller de la Ligue des champions ce mercredi sur le terrain du Real Madrid (20h45). Paris doit faire avec. Composer avec l'impossible traumatisme, et pourquoi pas en faire une force.

"Nous avons parlé peu mais de manière très claire de ces moments-là, a assuré Emery en conférence de presse ce mardi. Dans les circonstances où les choses ne se passent pas bien, on apprend beaucoup. Je crois que nous sommes mieux préparés et capables de rivaliser à ce niveau, qu'on perde, qu'on fasse match nul ou qu'on gagne..."

"Imaginer l'impensable"

Denis Troch, préparateur mental et ex-entraîneur adjoint du PSG (il était de la fameuse victoire contre le Real en 1993 !), évoque quelques pistes pour aborder la rencontre en s'immunisant contre les faillites du passé.

"Il ne faut pas se projeter sur le même scénario, explique-t-il. Mais il faut imaginer l'impensable pour être prêt à résoudre toutes les problématiques instantanées. Il faut créer le doute avant la rencontre, pour que chaque joueur et chaque personne proche de l'équipe puisse se remettre en question, créer des anticorps pour pouvoir résoudre les problématiques, aller voir ce qui ne va pas dans l'instant, mais tout ça avant la rencontre. Une fois que la rencontre est lancée, la peur ne doit pas exister. Si la peur entre dans le match, c'est de la vraie gangrène. C'est bon de l'avoir avant, mais jamais pendant."

Denis Troch ajoute également quelques conseils qui pourraient servir aux Parisiens. "Il faut se rappeler ce qu'on est capable de faire, avoir une forte confiance en soi et se remémorer toutes les belles choses qu'on a faites précédemment, pour entrer sur le terrain avec l'aisance et le lâcher-prise qui nous permettent de nous sublimer. Il faut aussi pouvoir rendre cet état récurrent. Pour ces raisons, il est bon de ne faire essentiellement que ce que l'on fait à l'entraînement ou ce que l'on a déjà réussi préalablement." Il n'y a plus qu'à...

>> Real-PSG: pourquoi le milieu de terrain est un vrai casse-tête pour Emery

A.T. avec M.F.