RMC Sport

Real-PSG: l’arbitrage a-t-il vraiment été scandaleux?

Gianluca Rocchi, cerclé par Edinson Cavani, Marco Verratti et Marquinhos (PSG)

Gianluca Rocchi, cerclé par Edinson Cavani, Marco Verratti et Marquinhos (PSG) - (AFP)

La prestation de Gianluca Rocchi a été vivement critiquée par les Parisiens, mercredi soir, après leur défaite sur le terrain du Real Madrid (3-1). À froid, que penser de l’arbitrage de l’Italien?

Gianluca Rocchi a-t-il influencé le cours de Real-PSG (3-1) comme l’ont plus que suggéré Nasser Al-Khelaïfi et Unai Emery mercredi soir? "Je ne dis pas qu'on a perdu à cause de l'arbitre. Mais il a fait une différence. L'année dernière, contre Barcelone, il y a déjà eu l'histoire de l'arbitre. Aujourd'hui (mercredi soir) encore. Je pense que l'UEFA doit faire quelque chose", a tonné le président parisien.

"Je n'ai pas aimé comment l'arbitre a dirigé le match, a prolongé l’entraîneur du PSG. Toutes les petites choses, qui pouvaient devenir de grandes choses, étaient pour eux (les Madrilènes). Il y a eu le penalty contre nous (provoqué par Giovani Lo Celso). Il y a eu aussi l'action où Sergio Ramos touche le ballon de la main qui aurait dû faire penalty pour nous. Et les cartons jaunes que nous avons reçus. Il peut aussi y avoir faute sur Kimpembe (sur le deuxième but du Real)."

À voir aussi >> VIDEO. Real-PSG: Neymar "allume" involontairement l'arbitre, obligé de se faire soigner

Les joueurs parisiens ont suivi le mouvement. "Je vous invite à analyser les décisions de l'arbitre, a lâché Marquinhos en zone mixte. Je pense qu'il a été très sévère avec nous. Il a donné beaucoup de fautes pour le Real Madrid et nous a donné beaucoup de cartons jaunes."

Ramos: "Le ballon me frappe la poitrine et la main"

Concernant le penalty accordé à Ronaldo (à 1-0), Joël Quiniou est catégorique. "C'est vrai qu'il y a une amplification du contact, mais quand on fait ces gestes-là dans la surface, on ne peut pas se plaindre qu'un arbitre prenne ses responsabilités. Le penalty est tout à fait logique", a assuré l’ancien arbitre international, désormais consultant, sur RMC.

La main de Ramos non sanctionnée? "Le ballon me frappe la poitrine et la main. Il faudrait que je revois (les images)", a glissé le capitaine madrilène, selon des propos relayés par As. "Pour Jorge Valdano (ancien directeur du Real Madrid, consultant pour beIN Sports Espagne), il y avait penalty", a fait savoir un correspondant de Canal+. "La décision (de ne pas siffler penalty) est correcte car le ballon touche la main de Ramos mais il la tient le long de son corps", a quant à lui estimé Andújar Oliver, un ancien arbitre espagnol, sur Radio Marca. En disséquant les images du ralenti, le journal madrilène As a jugé qu'il n'y avait "pas de contact" entre Kimpembe et Ronaldo sur l'action polémique ayant amené au deuxième but. "L'arbitrage? Je n'en parlerai pas", a coupé court Zinédine Zidane, cité par Marca.

Au sujet du carton jaune adressé à Adrien Rabiot pour une faute inexistante sur Luka Modric, Al-Khelaïfi a affirmé dans L'Équipe que le PSG allait "faire appel". Marco Verratti a apporté un éclairage sur la décision de M. Rocchi. "Même Modric a dit à l'arbitre qu'il n'y avait rien, sur le coup", a révélé le milieu de terrain italien. "Ils ont eu toutes les fautes pour eux", a-t-il ajouté, amer, avant de se reprendre: "Soyons francs: ce n'est pas seulement à cause de l'arbitre que l'on perd."

À lire aussi >> Real-PSG: le troll d'Aulas sur l'arbitrage 

VIDEO - Verratti: "Le football, ce sont les petits détails"

Th.B.