RMC Sport

Ribéry, enfin dans la cour des grands

Franck Ribéry tient enfin sa Ligue des champions

Franck Ribéry tient enfin sa Ligue des champions - -

Impliqué sur les deux buts du Bayern, Franck Ribéry remporte à 30 ans la première Ligue des champions de sa carrière. Une belle récompense pour celui a souvent déçu dans les moments importants.

C’est en douceur, avec une petite caresse, que Franck Ribéry a « abordé » la Coupe aux Grandes Oreilles. Avant de la brandir fièrement vers le public de Wembley. Enfin. Après une suspension en finale en 2010 contre l’Inter Milan et une défaite contre Chelsea l’an passé à ce même stade de la compétition, « Kaiser Franck » tient sa revanche. Contre le Borussia Dortmund, un adversaire qui le connait par cœur, l’ancien Marseillais a longtemps été effacé, ou malheureux dans ses tentatives. On l’a même vu nerveux après un vif échange avec Grosskreutz sanctionné par un carton jaune (73e). « Elle aurait pu lui être préjudiciable », juge Coach Courbis. Oui, mais voilà, même muselé, Ribéry reste un joueur à part.

Et à l’image de sa saison en Bundesliga, la meilleure sous le maillot bavarois, il a su se montrer décisif. Sur l’ouverture du score de Mandzukic, il lance idéalement Robben. Quant au but de la victoire du Néerlandais, il intervient après un ballon bien contrôlé puis une talonnade, un peu chanceuse il est vrai, du Français.

Benarbia : « Il a franchi un palier »

A 30 ans, Franck Ribéry remporte enfin son premier grand trophée sur la scène internationale. Une juste récompense pour celui qui touchait presque le fond il y a trois ans. Pour celui qu’on attendait aussi au tournant lors des grands rendez-vous. « On attendait Ribéry dans les moments importants, lors d’actions importantes, ce qui va faire du bien à l’équipe de France, note Ali Benarbia, membre de la Dream Team RMC Sport. L’avant-dernière passe, qui est très, très importante et qu’il fait sur le premier but, fait la différence. Il le fait également sur le deuxième but. Je pense que Ribéry, à son âge, a franchi un palier. Je souhaiterais que ce palier, il le redonne en équipe de France, qu’il la tire vers le haut dans ces moments forts qu’a un joueur de haut niveau. »

Dispensé de la tournée en Amérique du Sud par Didier Deschamps, il aura un dernier objectif, contre Stuttgart, dans une semaine, en finale de la Coupe d’Allemagne. Mais en attendant un possible fantastique triplé avec le Bayern, le Français rentre dans la cour des grands. Enfin.

A lire aussi :

Le Bayern met l’Europe à ses pieds

La recette du Bayern selon Benarbia

Ancelotti : « Monaco ? C'est bon pour le foot français »

dossier :

Franck Ribéry

Aurélien Brossier