RMC Sport

Stade Rennais: pour Salin, il faut "pérenniser le club en Europe"

A la veille de recevoir Lens dans le cadre de la 13e journée de Ligue 1, Romain Salin s'est exprimé sur les ambitions européennes de Rennes, battu 1-0 à Krasnodar mercredi et condamné à terminer à la dernière place du groupe E de la Ligue des champions. Le gardien rennais ne rougit pas du parcours des Bretons. Mais il l'annonce: ils devront à nouveau être européens la saison prochaine pour progresser.

La Ligue des champions, c'est quasiment terminé pour Rennes cette saison. Mardi 8 décembre, les hommes de Julien Stéphan recevront le FC Séville dans un match sans enjeu, les Espagnols étant qualifiés pour les 8es de finale avec Chelsea, tandis que les Bretons savent déjà qu'ils termineront à la quatrième place. Le troisième strapontin, qui permet d'être reversé en Ligue Europa, sera pour Krasnodar, bourreau des Rennais mercredi (1-0).

Retour aux affaires nationales donc, dès samedi, avec la venue du RC Lens. Mais avec l'Europe dans un coin de la tête. S'il est déçu de ne pas pouvoir au moins accrocher la Ligue Europa, Romain Salin porte un regard positif sur la première campagne de Ligue des champions de l'histoire du Stade Rennais. "Ma seule frustration sur cette campagne européenne, c'est d'avoir joué à huis clos", a-t-il déclaré en conférence de presse.

"Pour apprendre, il faut être en Europe tous les ans"

Le gardien a annoncé le but de Rennes, actuel 7e en Ligue 1, où il reste sur un nul et deux revers: "Notre objectif est de pérenniser le club en coupe d'Europe. (...) On doit assumer de continuer sur la scène européenne la saison prochaine." Le Stade Rennais se veut ambitieux, mais à son échelle. "Si on veut que le club grandisse, il y a des étapes", explique Romain Salin.

De la modération donc, mais pas de modestie excessive. En 2018-2019, les Bretons s'étaient hissés jusqu'en 8es de finale de la Ligue Europa. Alors, Romain Salin le dit tout net: "Si demain, on n'est pas qualifié en Ligue des champions mais en Ligue Europa, ce sera les 16es obligatoires (ndlr: dans le sens de passer ce palier)." "Pour l'instant, on apprend. Mais pour apprendre, il faut être en Europe tous les ans. C'est un objectif", a-t-il ajouté.

NB