RMC Sport

Tottenham-Liverpool: comment Sissoko est devenu le chouchou des supporters

Pas épargné par les critiques à ses débuts à Tottenham, Moussa Sissoko a réussi cette saison à se rendre incontournable aux yeux de Mauricio Pochettino. Il a en même temps gagné le cœur des supporters des Spurs, qui n'attendent qu'une chose : le voir remporter samedi la Ligue des champions contre Liverpool (21h). Et entonner le chant qu'ils lui ont consacré.

Harry Kane? Hugo Lloris? Toby Alderweireld? Non, les anciennes gloires de Tottenham ont décidé de remettre leur trophée de meilleur joueur de la saison à Moussa Sissoko. Une nouvelle qui a évidemment ravi le principal intéressé. "C’est un grand honneur. J’espère que le meilleur reste à venir", a-t-il réagi mardi sur Twitter, à quatre jours de la finale de la Ligue des champions opposant Tottenham à Liverpool (21h, à suivre sur BFMTV et RMC Sport). Cette récompense n’a pas seulement donné un grand sourire à l’ancien Toulousain.

Elle a aussi fait très plaisir aux supporters des Spurs, qui l’ont chaudement félicité. "C’est totalement mérité!", "Tu as une super mentalité!", "Tu es une machine cette saison", "Tu es un monstre, très heureux pour toi", peut-on lire, entre autres, dans les commentaires postés sous son tweet. Pas épargné par les critiques à ses débuts chez les Spurs, Sissoko jouit aujourd’hui d’une très belle cote de popularité, au point de pouvoir être considéré comme le chouchou des supporters.

Ses performances ne sont évidemment pas étrangères à ce soutien. Auteur d’une saison "incroyable" selon les mots de Graham Roberts, légende de Tottenham, l’international français aux 56 sélections a retrouvé son meilleur niveau ces derniers mois. Un niveau qu’il n’avait que rarement atteint depuis son arrivée en provenance de Newcastle le 31 août 2016. Mis sous pression par le montant de son transfert (35 millions d’euros), Sissoko a connu une intégration tardive.

Rarement titulaire lors de sa première année chez les Spurs, il a gagné du temps de jeu lors de l’exercice 2017-2018, mais ce n’est réellement que cette saison qu’il a réussi à se rendre incontournable aux yeux de Mauricio Pochettino. Et à gagner l’amour des supporters, qui ont ces dernières semaines remis au goût du jour un chant lancé il y a deux ans lorsque Sissoko avait sorti une prestation solide face au Real Madrid (1-1) en Ligue des champions: "Who needs Bale when you've got Sissoko?" (traduisez "Qui a besoin de Bale quand vous avez Sissoko?"). Un chant aujourd’hui bien plus flatteur qu’ironique pour le natif du Blanc-Mesnil.

Encensé par Pochettino

Après avoir su profiter de blessures pour enchaîner les matchs en début de saison, Sissoko a ensuite fait parler sa force de caractère, ses qualités et son volume de jeu pour s’imposer dans le onze de Pochettino. Qu’il soit aligné devant la défense aux côtés d’un récupérateur ou un cran plus haut dans un système en losange, il sait donner de bonnes impulsions au jeu des Spurs, casser les lignes adverses balle au pied, exercer un énorme abattage à la récupération et colmater les brèches. De quoi s’attirer les louanges de son entraîneur, qui l’avait notamment encensé après une victoire à Cardiff (3-0) début janvier.

"Il effectue un travail fantastique pour l'équipe, nous en sommes très satisfaits, très heureux. C'est ce que vous attendez des joueurs que vous recrutez: qu'ils évoluent et démontrent leurs qualités. Sa façon de jouer en ce moment, c'est une très bonne nouvelle pour Tottenham." Pochettino, lui-même très apprécié par les supporters, avait aussi salué son apport lors de son entrée en jeu contre l’Ajax (0-1) en demi-finale aller de la Ligue des champions.

"Après l'entrée de Sissoko, nous avons commencé à jouer mieux, avec plus d'énergie. La seconde période a été bien meilleure", avait insisté le technicien argentin. Titulaire, en confiance et soutenu par les supporters, Sissoko semble pleinement épanoui à Tottenham. Les images de sa joie à la fin de la demi-finale retour contre l’Ajax (3-2) vont dans ce sens. Devant le micro de RMC Sport, il avait échangé un moment très sympa avec Pochettino et Lloris. Très complice avec ses deux joueurs, l’entraîneur de Tottenham s’était mis à entonner le chant à la gloire de Sissoko. Un chant qui pourrait bien à nouveau résonner samedi dans les travées du Wanda Metropolitano.

>> Abonnez-vous à RMC Sport pour suivre la finale de la Ligue des champions entre Tottenham et Liverpool

RR