RMC Sport

Tottenham: Lucas raconte de l'intérieur l'incroyable come-back contre l'Ajax

Il y a tout juste un an, Tottenham réussissait l'un des plus beaux exploits de son histoire en sortant l'Ajax en demi-finales de la Ligue des champions au terme d'un match retour totalement fou (3-2). Héros de cette soirée, Lucas en garde un souvenir bien précis.

C'est un match inscrit dans la légende de la Ligue des champions. Le 8 mai 2019, une semaine après s'être incliné 1-0 à Londres, et après avoir été mené 2-0 après 36 minutes au match retour à Amsterdam, Tottenham réussissait un come-back saisissant pour sortir l'Ajax en demi-finales de la Ligue des champions (3-0).

Un exploit permis grâce à un triplé de Lucas Moura, héros inattendu, auteur du but de la qualification à la sixième minute du temps additionnel de la seconde période. Un an plus tard, l'attaquant brésilien s'est souvenu de cette folle soirée.

"Même après le match aller et même après avoir été menés 2-0 au retour, j'étais sûr que nous allions jouer la finale de la Ligue des champions. J'avais cette confiance. A la mi-temps, l'entraîneur (Mauricio Pochettino) a dit: "Nous devons marquer un but, si nous marquons un but, nous sommes à nouveau dans le match". Ça nous a touchés car en seconde période, nous avons commencé fort. Nous leur avons mis la pression et ils n'ont pas pu jouer comme ils le faisaient habituellement. Dele (Alli) a eu une occasion et on a vu que nous étions proches de marquer. Je me disais: "Ça va venir, nous allons marquer". J'étais tellement positif", a-t-il confié sur le site des des Spurs.

Il peut remercier... le futsal

Buteur une première fois à la 55e, il avait remis ça quatre minutes plus tard après un festival dans la défense néerlandaise. "J'ai pris le ballon, dribblé et puis c'est impossible d'expliquer. Je devais réfléchir très vite et je pense qu'avoir joué au futsal pendant huit ans m'a beaucoup aidé sur cette action car en futsal, les espaces sont petits", a-t-il expliqué. L'ancien Parisien avait finalement crucifié l'Ajax au bout du suspense.

"Je ne peux pas expliquer ce sentiment. Je ne savais pas comment célébrer ni quoi faire. J'ai sauté et j'ai glissé. C'était fou parce que même si j'étais sûr que nous allions marquer et nous qualifier, après avoir vu le ballon à l'intérieur des filets, c'était comme une bombe à l'intérieur de moi. Une explosion. Boom! J'ai vu tout le monde célébrer, sauter, tous les fans et en même temps, et j'ai pensé à ma femme à la maison, à ma famille au Brésil, à mes amis, à mon enfance. Il y avait beaucoup de choses dans ma tête", a raconté Lucas, qui avait fondu en larmes au coup de sifflet final. La suite est connue. Pour sa première finale de Ligue des champions, Tottenham avait été dominé à Madrid par Liverpool (2-0) sur des buts de Mohamed Salah et Divock Origi.

RR