RMC Sport

France-Belgique: les Belges "pensaient trop à la finale", selon Martinez

Roberto Martinez, sélectionneur de la Belgique, explique la défaite de son équipe face à la France (3-2) par une charge émotionnelle trop forte après une excellente première période. La perspective de jouer la finale les a tétanisés.

La Belgique se voyait déjà en finale. Et c’est peut-être ce qui lui a coûté cher. Selon Roberto Martinez, sélectionneur des Diables Rouges, ses joueurs ont sombré face à la France (3-2) en se laissant envahir par les émotions après avoir mené 2-0 à la mi-temps après "une première période a vraiment extraordinaire".

"On a peut-être été trop émotifs, on a peut-être pensé trop vite à la finale"

"Il faut qu'on se concentre sur notre première mi-temps, on a gardé la tête froide, on a compris comment marquer contre la France, positive le sélectionneur. En seconde période, on a peut-être été trop émotifs, on a peut-être pensé trop vite à la finale au lieu de se concentrer sur les actions. C'est une grande déception pour nous. On aurait pu éviter certains problèmes, on aurait dû revenir en seconde comme on avait joué en première période. Je pense que la qualité, elle s'est vue. Mais la seconde (période, ndlr) s'est jouée sur les émotions."

"On a arrêté de jouer, on sentait, je pense, une responsabilité vis-à-vis de nos supporters, poursuit-il. Nos joueurs voulaient remporter ce match de manière désespérée. Le paramètre émotionnel a été trop grand. Mais on ne peut pas dire qu'il n'y avait pas de qualité. Il faut applaudir notre prestation, notre envie. C'est dur pour nous aujourd'hui, mais dans treize mois (lors de la Coupe du monde, ndlr), ce sera le moment de montrer qu'on est résilient, qu'on peut grandir, rebondir de cette expérience cruelle. Un autre match (dimanche) sera l'opportunité pour les joueurs de montrer ce qu'ils valent."

Martinez trouve quand même "très cruel de perdre ce match comme ça". Le sélectionneur veut désormais sauver l’honneur contre l’Italie, dimanche dans le match pour la troisième place.

NC