RMC Sport

Van der Vaart fustige les "pleurnicheries" de Courtois sur le calendrier chargé

À l’issue de la défaite de la Belgique contre l’Italie (2-1) dans le cadre du match pour la troisième place de la Ligue des Nations, le gardien belge Thibaut Courtois (29 ans) a dénoncé ce genre de rencontres qui d’après lui ne servent qu’à engranger de l’argent pour l’UEFA. Une plainte peu appréciée par l’ancien milieu de terrain Rafael Van der Vaart.

Après les vives critiques émises sur la qualité de jeu de l’Espagne lors de l’Euro 2021, Rafael van der Vaart refait parler de lui dans la presse. Pour la chaîne néerlandaise NOS, l’ancien milieu de terrain a fustigé les plaintes du gardien belge Thibaut Courtois (29 ans) qui regrettait la hausse du nombre de matchs: "Le calendrier des matchs est très chargé, mais nous sommes tous passés par là. Les compétitions sont ce qu’il y a de plus amusant. Ces propos, ce sont des pleurnicheries", a-t-il déclaré.

Le Néerlandais a aussi souligné la chance qu’ont les joueurs d’exercer le métier de footballeur, tout en étant bien payé par les clubs. Van der Vaart a également encouragé le Belge à renoncer à une partie de son salaire, si il veut du temps libre: "Je pense que c’est idiot. Qu'il rende la moitié de son salaire et il aura droit à six mois de vacances. Vous jouez juste au football et un club vous paie beaucoup d’argent", a-t-il martelé.

"Nous avons joué trop de matchs"

Des propos qui ne devraient pas ravir Thibaut Courtois, surtout dans une période où le sujet sur la Coupe du Monde 2022 fait débat. Après la défaite 2-1 de la Belgique contre l’Italie, dans le cadre du match pour la troisième place de la Ligue des nations, le joueur du Real Madrid avait regretté le fait de devoir jouer ce genre de rencontre uniquement pour rapporter de l’argent aux instances: "Nous ne l’avons joué que parce que cela signifie de l’argent supplémentaire pour l’UEFA", a-t-il déclaré.

Le joueur de 29 ans a appuyé sa déclaration en pointant le onze de départ de son équipe, qui n’aurait sans doute pas été le même en cas de finale jouée contre l’Espagne: "Regardez à quel point les formations des deux équipes ont changé. Cela montre simplement que nous avons joué trop de matchs", a-t-il conclu.

JO