RMC Sport

Montréal: les dessous du départ de Thierry Henry

Thierry Henry a annoncé son départ du Club de Foot de Montréal, jeudi, pour se rapprocher de ses enfants dont il était trop éloigné en raison de la crise sanitaire. Le président de la franchise canadienne comprend mais ne s'y attendait pas.

Thierry Henry a surpris tout le monde, jeudi, en annonçant son départ du Club de Foot de Montréal, où il avait été nommé en novembre 2019. "Le timing est loin d’être parfait, mais il n’y a pas d’échéancier quand il s’agit d’une décision personnelle", a déclaré le président du club, Kevin Gilmore, dans une conférence de presse par Zoom.

Le dirigeant comprend et accepte le choix du champion du monde 1998, déchiré par l'éloignement avec ses enfants causé par la crise sanitaire. "La dernière année a été extrêmement difficile pour moi personnellement, a expliqué l'ancien attaquant. En raison de la pandémie mondiale, je n’ai pas pu voir mes enfants."

Il avait commencé à préparer la nouvelle saison

La légende d'Arsenal avait pourtant rejoint le Canada en janvier pour préparer la nouvelle saison qui débutera le 3 avril, explique le Journal du Québec. Avant de dire stop. "C’était une surprise parce que notre plan était qu’il soit ici à long terme afin de bâtir l’identité de cette équipe, en collaboration avec Olivier (Renard, le directeur technique, ndlr), a poursuivi le président. Je crois que peu de gens peuvent comprendre à quel point la dernière saison a été difficile pour les équipes canadiennes, qui ont passé beaucoup de temps dans leurs valises et à l’hôtel."

Selon le quotidien, Henry a annoncé sa décision au club lundi, avant de la communiquer à son staff, puis à ses joueurs, jeudi lors d'une visioconférence. Il avait alerté son directeur technique, il y a deux semaines, en évoquant des "problèmes familiaux" pour lui demander de rentrer à Londres. "Je l’ai laissé réfléchir et il m’a contacté le 18 février, situe Renard. J’ai senti que la situation était plus négative que positive, alors on a enchaîné avec son agent pour voir ce que le club pouvait faire afin de ne pas le perdre. On a essayé de trouver les meilleures solutions, mais il a plusieurs enfants en bas âge et il savait qu’on allait voyager beaucoup."

Aucune discussion avec Bournemouth

Les dirigeants ont aussi démenti les rumeurs qui ont fleuri ces derniers jours sur un départ pour prendre les rênes de Bournemouth (Championship). Les Cherries ont depuis nommé Jonathan Woodgate sur le banc en remplacament de Jason Tindall. "Il y a eu du bruit dans les clubs anglais, mais il y a eu du blabla pour rien, assure-t-il. Je peux vous confirmer qu’on n’a parlé à aucun club et il m’assure que lui non plus."

"Bournemouth n'était rien d'autre qu'une rumeur, a abondé Gilmore. Personne ne nous a contactés pour nous demander la permission de lui parler. Il n'y a pas eu de discussions entre Thierry et le club. Il n'était pas là-bas pour parler aux clubs. Je veux dire, le timing est bizarre. C'est sorti de nulle part. Il n'y a eu aucune discussion avec ce club."

Henry quitte Montréal avec un bilan de 8 victoires, 13 défaites et 2 matchs nuls en saison régulière de la MLS. Il a qualifié l'équipe pour les playoffs pour la première fois depuis 2016, tout en la portant en quarts de finale de la Ligue des champions de la CONCACAF.

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport