RMC Sport

Maroc: en tête de la D2, Marco Simone est écarté par le Chabab Mohammedia

-

- - Icon

Moins de quatre mois après son arrivée, Marco Simone n’a pas été conservé par le Chabab Mohammedia, pourtant en tête de la deuxième division marocaine. Son président, Hicham Ait Menna, estime que l’entraîneur italien n’a pas réussi à tirer le meilleur de son groupe, composé de joueurs non professionnels.

L’aventure marocaine de Marco Simone n’aura pas duré bien longtemps. Moins de quatre mois pour être précis. Après une série de trois matchs nuls, le Chabab Mohammedia a décidé de se séparer de l’entraîneur italien. Selon nos informations, la décision a été prise ce week-end par le président Hicham Ait Menna, mécontent du travail de l’ancien coach de Monaco, Tours et Laval. Celui qui est également actionnaire du club a fait savoir à Simone qu’il ne poursuivrait pas sa mission sur la côte Atlantique, à trente kilomètres de Casablanca.

Mohammedia est pourtant actuellement en tête de la deuxième division marocaine. Mais à égalité de points avec trois autres équipes. Le haut du classement est extrêmement serré alors qu’Ait Menna souhaite que son équipe domine largement les débats. Passé de la quatrième à la deuxième division en deux ans, l’ambitieux dirigeant marocain entend retrouver l’élite dès la saison prochaine. Avant de disputer rapidement la Ligue des champions africaine. Histoire de faire à nouveau briller le blason d’un club champion du Maroc en 1980 et double vainqueur de la Coupe du Trône (1972, 1975).

Il a refusé de rester dans l’organigramme du club

Une feuille de route très précise dans laquelle Simone n’a pas réussi à s’insérer. A la tête d’un groupe de joueurs non professionnels, l’ancien attaquant du PSG n’a pas su transmettre son savoir, selon une source interne au club. Ni tirer ses protégés vers le haut. Son discours n’est jamais vraiment passé au sein du vestiaire. Le Chabab lui a proposé de rester au club en prenant un poste de direction mais le technicien de 50 ans a refusé, expliquant vouloir poursuivre sa carrière sur un banc.

Ses adjoints Patrick Le Gain et Stéphane Porato (en charge des gardiens) ont été invités à poursuivre leur mission dans l’ouest du Maroc. Ils se donnent le temps de la réflexion. Simone rencontrera lui son président ce mardi afin d’acter la rupture à l’amiable de son contrat, qui courrait jusqu’en juin prochain. En attendant, c’est Bernard Rodriguez, l’ancien adjoint de José Anigo en Tunisie ou en Grèce, qui a repris les rênes du Chabab Mohammedia.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur