RMC Sport

Bordeaux: Gérard Lopez dénonce une "décision inique" et promet de se battre "jusqu'au bout" après la rétrogradation

Président-propriétaire des Girondins de Bordeaux, Gérard Lopez dénonce mardi soir une "décision incompréhensible" après la confirmation de la rétrogradation du club en National 1 par le gendarme financier du football français (DNCG).

Gérard Lopez n'abdique pas. À la suite de la confirmation en appel de la rétrogradation administrative des Girondins de Bordeaux en National 1, le président du club a pris la parole pour dénoncer une "décision inique". Il annonce que cette décision sera contestée en justice.

"Cette décision injuste est inacceptable et incompréhensible. Je le dis très clairement ce soir aux supporters, aux Bordelais, et à tous ceux qui ont le sang marine et blanc : je me battrai jusqu’au bout et c’est la raison pour laquelle, nous avons décidé d’exercer un recours contre cette décision inique", déclare Gérard Lopez, cité dans un communiqué diffusé mardi soir.

La survie du club en "péril"

Pour obtenir le feu vert de la DNCG afin de rester en Ligue 2, le FC Girondins de Bordeaux devait obtenir un accord avec ses créanciers américains King Street et Fortress, qui détiennent la dette du club (52 millions d'euros). Avant que le couperet ne tombe, l'entourage de Gérard Lopez se félicitait d'avoir trouvé un terrain d'entente. Ce qui n'a manifestement pas convaincu le gendarme financier du football français.

Le club assure pourtant, dans son communiqué, avoir "présenté un projet considéré par tous les professionnels comme solide et qui répond point par point aux attentes exprimées par la commission en première instance". Il estime avoir les "moyens financiers pour participer au championnat de Ligue 2 la saison prochaine, avec le budget le plus élevé de ce championnat".

"Par cette décision, la commission d’appel de la FFF met en péril la survie du club, avec des conséquences désastreuses pour tout l’écosystème local : salariés, supporters, prestataires, bénévoles, élèves du centre de formation, exploitants du stade, et bien d’autres", conclut le club.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport