RMC Sport

OL - Alex Morgan: ''Aulas, je l’ai pris pour un fou''

-

- - Crédits Photo Olweb.fr

Arrivée jeudi soir dans le Rhône, Alex Morgan a été officiellement présentée ce samedi comme joueuse de l’Olympique Lyonnais. L’occasion pour la star américaine de revenir sur son transfert à l’OL et la manière avec laquelle son nouveau président, Jean-Michel Aulas, l’a approché.

Il n’a pas pu s’en empêcher. Jean-Michel Aulas a fait du Jean-Michel Aulas ce samedi, même au moment de présenter sa nouvelle recrue, SON égérie, celle qu’il n’a cessé d'approcher pendant des mois durant sur Twitter : la star américaine, Alex Morgan.

OL : Alex Morgan est arrivée à Lyon

« Désolé pour ce petit retard mais la douche est quelque fois plus longue que l’entraînement dans le football féminin ». Une approche un brin misogyne… qui n'a pas enlevé son sourire à Alex Morgan face aux micros au moment de prononcer ses premiers mots comme joueuse de l’Olympique Lyonnais.

« Au début, je me suis dit ‘mais qui est ce fou’, a confié l’intéressée, faisant référence à la cour endiablée que lui a faite son nouveau président sur Twitter. Et puis après j’ai trouvé ça drôle, on en a beaucoup ri. » Avant d’envisager sérieusement son avenir dans le Rhône. « Je pense qu’appartenir à ce club est une opportunité vraiment incroyable, poursuit Morgan. Et comme Jean-Michel l’avait tweeté, c’est le meilleur club du monde et je voulais en faire partie. De manière générale, les réactions ont été très positives de la part de mes fans, de mes entraîneurs qui savent à quel point c’est une opportunité pour moi, pour que je puisse progresser dans mon jeu. Pour la plupart des gens, c’est une chose très positive. »

Un projet de web-série autour d’elle

Un projet d’envergure et qui sonnera… donnant-donnant pour les deux parties. Explications… « On accueille à Lyon une star du football féminin mais aussi quelqu’un qui, sur le plan de la communication et des réseaux sociaux, a réussi à reléguer très, très loin l’ensemble des footballeurs qui évoluent en France, relève Aulas. Alex a au total 10,8 millions de followers sur tous les réseaux sociaux, soit plus qu’Omar Sy qui en a 3,4 millions et est la personnalité préférée des Français quand Lucas Moura en a un peu plus de 9 millions. »

Lyon : comment l'OL a séduit Alex Morgan

Le potentiel digital autour de sa star est évident. Et le plan de promotion est déjà ficelé. « Nous allons élaborer, sans que cela ne gêne l’entraînement, une web série qui va raconter aux Américains la vie d’une Américaine à Lyon avec tout ce que ça comporte, précise le président lyonnais. Il y aura une vingtaine d’épisodes sur lesquels nous allons travailler. » Habituée des sollicitations en tout genre au pays de l’oncle Sam, auteur d’une série de livres pour ados (centrée sur le foot) et déjà adaptée à la télévision, Alex Morgan est prête à jouer les porte-étendards. Et à franchir un sérieux palier sportif.

« Jouer à l’étranger, c’est quelque chose que je ne connais pas, rappelle l’attaquante. J’ai toujours joué aux Etats-Unis. Le style à Lyon sera différent…Je suis ici pour jouer, pour évoluer, pour participer aussi à la construction du football féminin. Pour devenir aussi la meilleure joueuse au monde et faire progresser le football féminin au niveau mondial. Bien sûr aux Etats-Unis, il y a beaucoup de pression pour que les joueuses fassent mieux, qu’elles évoluent vite. Alors qu’ici, j’ai l’impression que je vais pouvoir jouer librement, avec moins de pression. » Et sous le regard bienveillant de son premier fan : son nouveau président.