RMC Sport

OM: "On ne peut pas être otages", Villas-Boas explique le dossier Lihadji

En conférence de presse ce mercredi avant la 20e journée de Ligue 1 sur le terrain du Stade Rennais vendredi (20h45), André Villas-Boas a justifié l'arrêt des négociations avec Isaac Lihadji pour la signature de son premier contrat professionnel.

Après plusieurs mois de discussions avec Isaac Lihadji, l'OM a décidé mardi de retirer son offre à l'espoir du club pour son premier contrat professionnel. André Villas-Boas a justifié cette décision en conférence de presse ce mercredi avant le déplacement sur le terrain du Stade Rennais. "On attendait un peu la décision du joueur sur notre proposition et on a même repoussé la date pour ne pas gêner les fêtes du joueur, a-t-il d'abord expliqué. Les discussions ont continué et hier (mardi), on a eu une réunion avec Andoni (Zubizaretta) et il (Isaac Lihadji) a dit qu'il n'avait pas encore pris sa décision..."

>> La conférence de presse d'Andre Villas en intégralité

L'OM laisse la porte entre-ouverte à une reprise des discussions

Isaac Lihadji n'ayant pas annoncé qu'il acceptait la proposition de la direction de l'OM, la grande décision a été prise. "C'est vrai que cela faisait un moment, alors on a décidé de le placer dans la réserve pour le moment et attendre sa décision finale, a continué l'entraîneur portugais. C'est son futur qui est en jeu et il a la liberté de choisir, je comprends. Il va aller en réserve jusqu'au moment où il dit oui ou non, ce sera comme ça. Je ne sais pas si cela peut changer, cela dépend de lui et des personnes autour de lui." Une issue sur une signature professionnelle n'est donc pas totalement à exclure.

"On ne peut pas être otages"

"Notre proposition pour le moment est retirée et s'il démontre un intérêt pour rester, on pourrait faire une nouvelle proposition, a confirmé André Villas-Boas. La dernière n'ayant pas été acceptée, on devait la retirer. Il a une attente autour de lui car il a de la qualité. Le problème est qu'on ne peut pas être otaged de cela. J'ai toujours eu une relation directe avec lui, je l'ai même appelé aujourd'hui. Mais voilà, je ne veux pas mettre trop de pression sur un petit de 17 ans." En attendant un inattendu retournement de situation, Isaac Lihadji va se préparer pour rencontrer la réserve du Stade Rennais, vendredi, dans le cadre du National 2. 

JR avec Alexandre Faure