RMC Sport

"On me fait passer pour Al Capone", confie Platini qui a porté plainte

Michel Platini regrette d’avoir été catalogué comme un mafieux après avoir purgé quatre ans de suspension loin de toute activité du football. Il a porté plainte contre X et souhaite reprendre une activité dans le football.

Les quatre années de suspension loin de toute activité liée au football n’ont pas entamé la volonté de Michel Platini. L’ancien président de l’UEFA, condamné par la commission d’éthique de la FIFA en 2015 pour paiement déloyal, dénonce un complot après avoir été blanchi de cette accusation par la justice suisse. Mais sa condamnation l’avait empêché de se présenter à la présidence de la Fifa. Il a porté plainte pour "dénonciation calomnieuse" et "association de malfaiteurs" au parquet de Paris. Pour laver sa réputation. 

"On me fait passer pour Al Capone (ancien célèbre gangster américain et parrain de la mafia new yorkaise, ndlr), pratiquement, a-t-il regretté sur France Info ce mercredi. Ce sont des moments difficiles, ça a duré un mois pour comprendre tout ce qu’il se passe. Et après un mois, vous comprenez que tout ça est une conspiration, un complot, appelez ça comme vous voulez. Vous commencez à vous défendre et essayer de trouver les bonnes parades. A la fin, vous savez que vous ne gagnerez jamais. Tout est joué depuis le début. On ne voulait pas que je sois président de la Fifa."

"Je sais qui a essayé de me sortir de tout ça"

"J’ai porté plainte contre X pour association de malfaiteurs, poursuit-il. X, c’est beaucoup de personnes. Je n’ai pas fait l’enquête mais il y a beaucoup de gens qui se sont intéressés à ça. La justice s’y intéressera, c’est difficile pour moi de porter des accusations. J’ai mon idée, je sais qui a collaboré, qui a essayé de me sortir de tout ça et fait en sorte que je ne revienne pas dans le football. C’est à la justice de décider."

"J'ai une dernière aventure à faire"

L’ancien meneur de jeu de la Juventus Turin veut repartir pour un nouveau projet dans le football. "A 64 ans, j’ai une dernière aventure à faire, conclut-il. Il ne faut pas que je me trompe. Il faut que ce soit quelque chose qui me plaise, dans laquelle je peux me rendre utile. Il faut que je prenne le temps de regarder. Dans le football? Je ne sais pas faire grand-chose d’autre."

NC