RMC Sport

Suède: Zlatan Ibrahimovic risquerait trois ans de suspension

Selon Aftonbladet, média suédois, Zlatan Ibrahimovic serait copropriétaire d’un site de paris sportifs qui proposerait notamment de parier sur les matchs de la sélection suédoise, auxquels il a participé en mars dernier. S’il a enfreint le code éthique de la FIFA, l’attaquant de l'AC Milan s’expose à de lourdes sanctions financières et à une suspension de trois ans.

Après avoir fait polémique en Italie pour avoir été photographié attablé dans un restaurant de Milan pourtant censé être fermé par mesures sanitaires, Zlatan Ibrahimovic fait, cette fois, la une dans son pays natal. Selon le média suédois Aftonbladet, l’attaquant de l'AC Milan serait le copropriétaire d’une société de paris sportifs, Bethard.com, marque pour laquelle il est également ambassadeur et visible sur des publicités, comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessous, publiée en 2019.

Toujours selon Aftonbladet, la société de Zlatan Ibrahimovic, Unknown AB, possède 10% des actions du Gameday Group DLC, actionnaire unique du site de paris sportifs. Bethard.com ne permet pas de parier sur la Serie A, où évolue l’attaquant depuis un an. Mais le retour du Suédois en sélection nationale a tout changé. En effet, il a participé à deux matchs de qualification pour la Coupe du monde 2022, deux rencontres sur lesquelles il était possible de parier sur son site (contre la Géorgie, puis contre le Kosovo). Emerge donc un possible conflit d’intérêt.

Dans cette affaire, Zlatan Ibrahimovic joue gros. S’il a enfreint le code éthique de la FIFA, il risque une amende qui se chiffre en millions d’euros, mais il pourrait également être suspendu trois ans. Selon le média suédois, la FIFA a ouvert une enquête. L’affaire tombe au plus mal pour l’attaquant de 39 ans qui négocie actuellement une prolongation de contrat avec l’AC Milan.

LL