RMC Sport

Pays-Bas-Angleterre: De Ligt buteur, les Néerlandais en finale de la Ligue des nations

Les Pays-Bas ont dominé l’Angleterre en demi-finale de Ligue des nations, ce jeudi, à Guimarães (3-1). Les hommes de Ronald Koeman défieront le Portugal, à Porto, dimanche (20h45).

Les Pays-Bas ont mis du temps à dessiner leur succès mais ils l'ont fait au terme de la prolongation: plus entreprenants que l'Angleterre ce jeudi à Guimarães (3-1), les hommes de Ronald Koeman sont qualifiés pour la première finale de l'histoire de la Ligue des nations, qu'ils disputeront contre le Portugal, dimanche (20h45), au stade do Dragao de Porto. 

De Ligt a soufflé le chaud et le froid, Depay aussi

Un résultat logique tant les Bataves ont poussé pour produire du jeu et ainsi profiter de la lenteur anglaise. Aligné durant 120 minutes, Memphis Depay a vécu, comme ses partenaires d’attaque, une partie parfois décevante d’un point de vue individuel malgré une belle disponibilité. Trop tendre pour tromper Pickford (21e), le Lyonnais a buté sur Pickford malgré son bon pressing sur Walker (55e).

S’il offre le ballon du 1-1 à De Ligt d’un corner précis (73e), son échec devant Pickford, qui ne peut éloigner le ballon de son but, provoque aussi la réalisation libératrice des Néerlandais, inscrit par Walker contre-son-camp après un tir de Promes (97e). Son service pour ce dernier a mis fin au suspense à la 114e minute et conforte le pedigree du Batave: Depay est avant un vrai chasseur de statistiques.

A lire >>> Portugal-Suisse: un Ronaldo en feu envoie les siens en finale

Cible prioritaire du PSG en défense, qui a confié à Leonardo la mission de ramener le Batave de 19 ans à Paris, Matthis De Ligt s’est d’abord signalé par une grossière faute dans sa surface (30e), pénalisée d’un carton jaune et d’un penalty, que transformait sans trembler Marcus Rashford (32e). Son septième but avec les Three Lions. Pas bien entré dans sa partie, le compère de Virgil van Dijk s’est refait une santé dans le second acte. Guère mis en péril par l’entrée en jeu d’Harry Kane à la mi-temps, qu’il a contrôlé d’un maître tacle à la 79e minute, De Ligt avait plus tôt relancé les siens d’un coup de casque sur un corner frappé par Depay à la 73e minute.

Les Pays-Bas en ont terminé avec la morosité

Un regain insuffisant pour priver ce match de prolongation, à peine mise en péril par un bel enroulé de Sterling (pour la première fois capitaine en sélection) au terme d’un temps additionnel rendu interminable par les changements et les recours au VAR, sollicité par Clément Turpin pour invalider un but de Lingard à la 83e minute.

D’abord menés au score, les hommes de Koeman, battus 1-0 en mars 2018 lors de leur dernière confrontation (amicale) contre l’Angleterre, ont fait preuve d’abnégation pour atteindre la première finale de l'histoire de la compétition, pour laquelle ils seront peut-être désavantagés par leur trente minutes supplémentaires ce jeudi. Qu'importe: leur période de disette, marquée par des absences à l’Euro 2016 et à la dernière Coupe du monde, semble bel et bien révolue.

PL