RMC Sport

Portugal: le président du Sporting répond aux insultes de ses propres supporters

Bruno de Carvalho

Bruno de Carvalho - AFP

Après avoir suspendu puis réintégré 19 joueurs en fin de semaine, le président du Sporting Portugal, Bruno de Carvalho, n'a pas accepté les insultes proférées par les supporters de son club dimanche en marge de la victoire contre Paços de Ferreira (2-0). Au point de s'inviter en conférence de presse pour leur répondre.

La crise au Sporting est loin d'être terminée. Au terme d'une semaine très agitée, le président Bruno de Carvalho s'est invité en conférence de presse après la victoire des siens sur Paços de Ferreira (2-0). Son intention? Répondre aux insultes proférées par les supporters à son encontre avant le match de championnat disputé dimanche à domicile.

Bruno de Carvalho dénonce l'ingratitude

Pour rappel, l'entraîneur du Sporting Jorge Jesus n'était même pas sûr de pouvoir aligner son équipe première dimanche. Après la défaite contre l'Atlético de Madrid en Ligue Europa jeudi (2-0), son président s'en était violemment pris à ses joueurs sur Facebook. Pour avoir manifesté leur mécontentement après ces critiques de Bruno de Carvalho, 19 joueurs avaient été suspendus. Avant d'être réintégrés pour le match contre Paços de Ferreira.

"Tout le monde a le droit de manifester son mécontentement. J'ai été vacciné après les sifflets contre notre entraîneur Marco Silva (Ndlr, en poste en 2014-2015)", a commencé le président du Sporting. Avant d'expliquer qu'il acceptait les sifflets mais pas les insultes proférées à son égard. "Les supporters ont le droit de faire ce qu'ils veulent, siffler fait partie du jeu. L'ingratitude et la mémoire courte font partie de la culture du Sporting", a-t-il poursuivi.

"La conscience tranquille"

Bruno de Carvalho a été interrogé sur les propos tenus cette semaine contre ses joueurs, des "enfants gâtés" selon lui. "Quand on écrit des mensonges, on finit par être condamné. Je m'endors la conscience tranquille. Tout ce qui a été écrit est la vérité. C'est juste dommage que cette fin de semaine ait pris une tournure exagérée et se soit transformée en tentative de monter les supporters du Sporting contre moi", a-t-il détaillé.

VIDEO - Portugal : Fabio Coentrao pète un câble

la rédaction RMC Sport