RMC Sport

Affaire Sala: la Fifa ordonne à Cardiff de payer une partie du transfert à Nantes

Ce lundi, la Fifa a annoncé, via un communiqué, avoir statué dans le cas du transfert d'Emiliano Sala. Le club de Cardiff devra bien verser la somme de six millions d'euros à Nantes, correspondant au premier versement prévu. Le montant global du transfert est de 17 millions, hors bonus.

La Fifa a rendu son premier verdict, comme annoncé via un communiqué. Ce lundi, la Commission du Statut du Joueur de l'instance du football international a annoncé avoir ordonné au club gallois de Cardiff de payer au FC Nantes 6 millions d'euros sur le transfert du joueur argentin Emiliano Sala. Le montant global du transfert est de 17 millions d'euros, hors bonus.

La Fifa a précisé à l'AFP que cette décision ne concernait "que le premier versement de six millions d'euros dû selon les termes du contrat". "Pour des raisons de confidentialité, nous ne pouvons apporter de commentaire sur les possibles futures échéances ou sur d'autres conditions de l'accord", a ajouté la Fifa dans un second communiqué apportant des précisions.

Ce dernier est décédé le 21 janvier dernier en compagnie du pilote de l'avion qui les transportait vers son nouveau club. Il y a un mois, RMC Sport avait révélé que la Fifa avait lancé une conciliation entre les deux clubs. 

La Fifa a pris en compte les circonstances tragiques

Dans son communiqué, la Fifa précise également que les deux clubs sont dispensés des frais de justice: "Dans ses délibérations, la commission a pris en considération les circonstances tragiques et singulières entourant le litige, décidant notamment de ne pas réclamer de frais de procédure aux parties."

Les deux clubs concernés ont été notifiés de la décision de l'instance, ce lundi. "Le Cardiff City FC et le FC Nantes disposent de dix jours pour demander les motifs de la décision, laquelle pourra ensuite faire l’objet d’un appel auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de Lausanne", conclut le communiqué.

Cardiff n'avait pas voulu honorer ce premier versement, dans un premier temps

Après la disparition du joueur, Cardiff avait décidé de ne pas honorer un premier versement de 6 millions d'euros sur les 17 du montant total du transfert, alors qu'il avait été validé par les autorités du football avant l'accident, et après l'accord entre les deux clubs datant du 19 janvier dernier.

Nantes avait saisi la Fifa fin février pour réclamer la totalité du paiement du transfert.

MM avec AFP