RMC Sport

Angleterre: les dessous de l’embrouille Sterling-Gomez

Les médias anglais, dont Sky Sports, révèlent les coulisses de l’accrochage qui a éclaté entre Raheem Sterling et Joe Gomez, lundi soir, provoquant l’éviction du premier. Jordan Henderson aurait joué le pacificateur par téléphone.

L’affaire fait grand bruit outre-Manche. Depuis lundi soir, l’altercation entre Raheem Sterling et Joe Gomez au centre d’entraînement de la sélection anglaise occupe une grande part de l’actualité. Après l’accrochage entre les deux joueurs dimanche à l’occasion du choc entre Liverpool et Manchester City (3-1), la tension est montée d’un cran quelques heures plus tard, le lendemain. 

"Tu penses que t’es un bonhomme, maintenant?"

Selon Sky Sports, Gomez est le premier joueur de Liverpool à avoir rejoint la sélection. Il riait avec un groupe de coéquipiers quand Sterling serait rentré dans le réfectoire. Il aurait alors lâché au défenseur des Reds: "Tu penses que t’es un bonhomme, maintenant?". Les joueurs auraient ri de plus belle, pensant à une plaisanterie de l'attaquant de Manchester City. Mais ce dernier se serait ensuite approché de Gomez en essayant de l’attraper par le cou. Ce qui aurait provoqué la colère de Gomez et contraint leurs coéquipiers à les séparer avant de quitter la cantine. 

Jordan Henderson, qui n’avait pas encore rejoint St Geroge’s Park à ce moment, aurait été appelé par un membre du staff de Liverpool pour jouer le pacificateur. Il se serait entretenu par téléphone avec les deux protagonistes, placés dans une chambre. L’appel aurait duré 25 minutes et se serait conclu par les excuses de Sterling envers Gomez. Ancien joueur de Liverpool, Sterling a joué avec Henderson chez les Reds (mais pas avec Gomez qui a rejoint le club au moment de son départ pour Manchester City en 2015). 

Gomez apparaît avec une balafre à l'entraînement

Pour Sterling et Gomez, le problème serait réglé, comme l’a assuré l’ailier de Manchester City dans un message sur Instagram. Gomez aurait même demandé à Gareth Southgate de ne pas exclure son coéquipier de la sélection. Celui-ci a simplement été écarté et ne jouera pas contre le Monténégro, jeudi. Il a repris l’entraînement avec le groupe ce mardi et pourrait jouer lundi contre le Kosovo. Gomez était également présent et les médias anglais ont même remarqué une petite balafre sue la pommette droite. Sans savoir s’il s’agit d’une stigmate de son altercation avec Sterling. 

NC