RMC Sport

Arsenal: Giroud révèle pourquoi il n’a pas joué les derniers gros matchs

Olivier Giroud

Olivier Giroud - AFP

Olivier Giroud était l’invité de Team Duga ce jeudi sur RMC. L’attaquant d’Arsenal en a profité pour évoquer son faible temps de jeu depuis le début de l’année. En révélant la cause de son absence lors des derniers gros matchs des Gunners.

Depuis le début de l’année, Olivier Giroud n’a participé à aucun grand match avec Arsenal. L’attaquant français était remplaçant lors de la défaite à Chelsea, début février en Premier League (3-1). Idem lors de la gifle reçue sur la pelouse du Bayern Munich, dix jours plus tard en Ligue des champions (5-1). Une situation qui fait beaucoup parler et pour laquelle le buteur de 30 ans à une explication.

« Lors des derniers matchs importants, j’étais en délicatesse avec une cheville, confie-t-il dans Team Duga sur RMC. On hésitait à faire une injection pour guérir l’inflammation. Mais j’ai déchiré des muscles du péroné qui protègent la cheville à gauche. Donc on n’a pas pu faire cette injection qui m’aurait fait gagner du temps. Il fallait du repos. Contre Chelsea (défaite 3-1 en Premier League le 4 février, ndlr), j’ai bien failli ne pas être sur la feuille de match donc je ne pouvais pas jouer d’entrée. C’était pareil pour les deux matchs suivants. J’étais sur la feuille de match et le coach m’a économisé. Je ne suis même pas entré. C’est quelque chose qui a fait parler en France. Donc voilà, je vous donne l’explication. Elle est claire et simple. Après le déplacement au Bayern (défaite 5-1 en Ligue des champions le 15 février), on a pris la décision de me mettre au repos. J’ai eu deux semaines pour bien me soigner et j’espère en avoir fini avec ces pépins physiques. »

>> Thierry Henry : "Aujourd'hui, Giroud fait un travail extraordinaire"

Giroud : « Les choix tactiques, je ne les comprend pas toujours »

Des problèmes physiques qui ne l’ont pas empêché de prolonger son contrat avec les Gunners jusqu’en 2018 il y a un mois et demi : « La prolongation était prévue depuis plusieurs mois. Avant l’Euro déjà. Ça a pris du temps mais on y est arrivé. Ça coïncide avec une période un peu délicate pour moi. Mais ça ne change rien parce que j’ai vécu de très beaux moments avec Arsenal. Et j’ai envie de prolonger l’aventure avec ce club qui m’a beaucoup apporté. Je sens qu’aujourd’hui, je peux encore réaliser de belles choses. »

Alors quand Arsène Wenger choisi de se passer de lui et qu’il est à 100%, l’international français ne le vit pas très bien : « J’ai eu des discussions avec le coach et bien sûr, je préfère être sur le terrain pour apporter ma pierre à l’édifice. A certains moments, le coach fait des choix tactiques. Forcément, je ne les comprends pas toujours. Mais c’est aussi ça être un compétiteur. Il faut toujours se remettre en question. Ne pas être content de ne pas jouer, c’est quelque part normal. Sinon, ça voudrait dire que je n’en ai rien à faire. J’ai toujours envie de rebondir. Et quand le coach a fait appel à moi, je l’ai montré en étant décisif lors de mes entrées en jeu. »

>> Toutes les émission de Team Duga en podcasts

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur