RMC Sport

Arsenal : le jour où Arsène Wenger "a failli tout casser"

Arsène Wenger

Arsène Wenger - AFP

Peu coutumier des grosses colères, le manager d’Arsenal Arsène Wenger peut parfois voir rouge. A l’occasion de ses vingt ans passés sur le banc des Gunners, Robert Pirès s’est souvenu dans l'Equipe d’un jour où les murs du vestiaire d’Highbury ont tremblé.

S’il y a bien un entraîneur qui excelle dans le self-control, c’est bien Arsène Wenger. Connu pour son flegme et son sang-froid (sauf peut-être face à José Mourinho), l’entraîneur d’Arsenal n’est pas du genre à élever la voix ni à dézinguer ses joueurs en privé ou en public. Mais à l’occasion de ses 20 ans passés à la tête des Gunners, Robert Pirès s’est souvenu d’une colère noire de son coach à Highbury, avant que les Londoniens migrent vers l'Emirates Stadium.

A lire aussi>> Leicester : Vardy explique pourquoi il n’a pas signé à Arsenal

« Arsène il est très calme mais quand ça pète, ça pète ! »

« La seule fois en six ans où je l’ai vu s’énerver dans un vestiaire, c’est à la mi-temps du match Arsenal-MU, où on en prend six (1-6, en février 2001, ndlr), a raconté le champion du monde 98 à L’Equipe ce vendredi. Quand il est entré dans le vestiaire (à 5-1 pour MU), il a failli tout casser ! Arsène il est très calme mais quand ça pète, ça pète ! Sur le terrain, on était inexistants. Je crois qu’il a eu honte de nous, surtout à cause de la rivalité avec Alex Ferguson. » Une rivalité qui n’a plus lieu d’être puisque le légendaire manager de MU est à la retraite. Mais pour Arsène Wenger, une nouvelle colère noire peut encore arriver.

A lire aussi>> Entre Arsenal et la sélection anglaise, Arsène Wenger a choisi son camp

Aurélien Brossier