RMC Sport

Arsenal - Olivier Giroud: "Ma conviction est que Wenger va rester"

Olivier Giroud

Olivier Giroud - AFP

Invité de Team Duga ce jeudi sur RMC, Olivier Giroud a évoqué l’avenir d’Arsène Wenger, en fin de contrat en juin prochain. L’attaquant des Gunners espère que son coach va rester.

Arsène Wenger vit-il ses derniers mois sur le banc d’Arsenal ? Arrivé sur le banc des Gunners en 1996, le technicien français (67 ans) n’a toujours pas prolongé son contrat, qui se termine en juin prochain. Invité de Team Duga, ce jeudi sur RMC, Olivier Giroud a avoué qu’il aimerait que son entraîneur reste la saison prochaine. « Evidemment, c’est quelqu’un, "le boss" comme on l’appelle ici, qui a monté ce club là où il en est aujourd’hui, qui en a fait l’un des meilleurs d’Europe, indique l’avant-centre français. On le soutient à 100%, ce n’est pas aujourd’hui qu’on va quitter le navire ou lui tourner le dos. Les joueurs, on est les premiers concernés, les premiers touchés. »

A lire aussi >> Arsenal : Wenger a refusé 35 M€ par an en Chine 

Privé du titre de champion depuis 2004, Arsenal est actuellement 4e de Premier League et a été laminé par le Bayern Munich (5-1) en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Une nouvelle saison blanche est donc à prévoir, et elle pourrait coûter cher à Wenger. « Aujourd’hui, on fait une saison très respectable, avec une très bonne attaque, même si dernièrement on a encaissé beaucoup de buts, se défend Giroud. On ne peut pas se satisfaire de ça, bien sûr, parce qu’on est Arsenal. J’en suis le premier mécontent, je suis quelqu’un d’ambitieux et qui a envie de progresser. Pour nos fans, on est déçus parce que le championnat paraît presque plié, comme l’année dernière, mais on a toujours un espoir.

« J’espère, comme mes partenaires, que le coach va rester »

« De toutes façons, même si ce n’est pas cette année, j’espère que ce sera l’année prochaine. Je suis quelqu’un de persévérant, qui garde la foi et qui a toujours envie de progresser, qui regarde de l’avant. J’espère, comme mes partenaires, que le coach va rester parce que je suis persuadé qu’il ne nous manque pas grand-chose pour gagner la Premier League, poursuit l’ancien Montpelliérain. Bien sûr que ma conviction c’est qu’il reste, mais ça n’a pas joué dans mon choix de prolonger ou pas, parce qu’il était question que je prolonge bien avant l’Euro. »

>> Les podcasts de Team Duga

Alexandre Alain Rédacteur