RMC Sport

Chelsea: Marcos Alonso annonce qu'il ne s'agenouillera plus avant les matchs

À l'instar de Wilfried Zaha, le latéral gauche de Chelsea a décidé de ne plus s'agenouiller avant les matchs. Selon lui, le geste a perdu de sa force depuis son introduction à l'été 2020. Marcos Alonso pointera désormais le badge sur son maillot qui indique "non au racisme".

C'est une prise de position dont il n'a pas encore discuté avec ses coéquipiers mais qu'il assume pleinement. Marcos Alonso a annoncé qu'il ne s'agenouillerait plus avant le coup d'envoi des rencontres de Premier League, comme le font désormais les joueurs, staffs et officiels depuis la reprise du championnat anglais à l'été 2020, après la pandémie de Covid-19.

Marcos Alonso, qui réalise un très bon début de saison avec Chelsea et qui s'est vu confier le brassard de capitaine par Thomas Tuchel le 11 septembre face à Aston Villa (3-0), a donc décidé de ne plus suivre les recommandations pour la lutte contre le racisme. "J'ai l'impression que s'agenouiller perd de sa signification, de sa force, donc je préfère montrer autrement que je suis contre le racisme", a expliqué l'Espagnol des Blues.

>> Découvrez les offres de RMC Sport et suivez en direct la Premier League

Alonso pointera le badge "non au racisme"

À la place, Marcos Alonso pointera le badge présent sur la manche des maillots des clubs de Premier League: "Je suis contre le racisme et toute forme de discrimination, mais je préfère apposer mon doigt sur le badge où il est écrit 'non au racisme', comme cela se fait dans d'autres sports ou en football, dans d'autres pays."

S'il n'en a pas discuté avec ses coéquipiers, malgré son rôle de plus en plus important au sein du vestiaire des Blues, Marcos Alonso est certain qu'ils comprendront sa démarche. "Je ne pense pas qu'il y ait besoin d'en parler, mais bien sûr, si je dois le faire, je dirai la même chose que je vous ai expliquée et je pense qu'il n'y aura pas de problème", a indiqué Marcos Alonso.

Les précurseurs Zaha et Toney

L'Espagnol de 30 ans n'est pas le premier à ne plus s'agenouiller. En février dernier, Wilfried Zaha avait expliqué ne plus vouloir poser un genou à terre avant les rencontres, une pratique qu'il jugeait "dégradante". L'ailier de Crystal Palace se tient désormais debout sur les pelouses de Premier League avant le coup d'envoi des matchs.

Désormais en Premier League avec Brentford, l'attaquant Ivan Toney expliquait il y a plusieurs mois que le fait de s'agenouiller était un prétexte pour ne pas lutter davantage contre le racisme. Le déversement de haine sur les réseaux sociaux à l'encontre de Marcus Rashford, Bukayo Saka et Jadon Sancho, après la finale de l'Euro perdue contre l'Italie alors que les Three Lions avaient posé un genou à terre tout au long de la compétition, ne viendra pas contredire ces prises de position inédites.

DM