RMC Sport

Community Shield - Arsenal-Chelsea: Wenger bat enfin Mourinho… et le snobe

José Mourinho et Arsène Wenger

José Mourinho et Arsène Wenger - AFP

Grâce à un but d’Alex Oxlade-Chamberlain, Arsenal s’est imposé face à Chelsea (1-0) lors du Community Shield, dimanche à Wembley. Un premier succès face à José Mourinho qu’Arsène Wenger a fêté en évitant soigneusement de saluer le Portugais.

Arsenal débute sa saison comme il a bouclée la précédente : en soulenant un trophée. Les Gunners, qui avaient réussi à conserver la FA Cup, ont gardé le Community Shield, dont ils étaient aussi les tenants du titre. La tâche n’était pourtant pas gagnée d’avance puisque les Blues de Chelsea se présentaient face à eux dimanche après-midi à Wembley.

Un vrai traumatisme pour Arsène Wenger, qui n’avait jamais réussi à vaincre les champions d’Angleterre depuis que ceux-ci sont entraînés par José Mourinho. Le bilan est cruel pour l’Alsacien : 13 confrontations entre les deux hommes, aucune victoire.

Wenger s’éclipse dans le couloir

La 14e sera donc la bonne. Grâce à un but d’Alex Oxlade-Chamberlain (24e), Arsenal, qui se présentait avec son nouveau gardien Petr Cech (ex-portier de Chelsea), a idéalement lancé sa saison. Une joie toute intérieure pour le rancunier entraîneur français, qui n’a visiblement pas digéré les pics lancés régulièrement en conférence de presse par le « winner » portugais.

A peine le match terminé, l’ancien coach de Monaco s’est vite éclipsé dans le tunnel, évitant ainsi la traditionnelle poignée de mains avec son homologue londonien. Après la remise du trophée, alors que Mourinho félicitait un par un tous les joueurs d’Arsenal, Arsène Wenger est passé derrière son ennemi sans un regard.

Mourinho jette sa médaille à un supporter... d'Arsenal 

"La meilleure équipe a perdu, l'équipe la plus défensive a gagné", a ensuite lâché The Special One en conférence de presse, après avoir expliqué qu'il ne gardait pas ses médailles, raison pour laquelle il a jeté la sienne à un fan... d'Arsenal. Ambiance. Autant dire qu’on attend avec impatience le 19 septembre, date des retrouvailles, en Premier League cette fois.