RMC Sport

Coronavirus: face à la polémique, Liverpool renonce à mettre son personnel en chômage partiel

Liverpool avait annoncé samedi dernier son intention de mettre une partie de son personnel en chômage partiel en raison de la pandémie de coronavirus. Avec des salaires pris en charge par le gouvernement. Mais Peter Moore, le président des Reds, a fait savoir ce lundi qu'il renonçait à cette possibilité. En présentant ses excuses.

C'est peu dire que la nouvelle a fait grincer des dents outre-Manche. En annonçant samedi son intention de mettre au chômage partiel une partie de son personnel, en raison de la pandémie de coronavirus, Liverpool a créé une vive polémique en Grande-Bretagne. Car les salaires de ses employés auraient été pris en charge à 80% par le gouvernement alors que le club de la Mersey, en tête de la Premier League et vainqueur de la dernière Ligue des champions, est largrment bénéficiaire. 

Face à la fronde populaire, les dirigeants des Reds ont donc décidé de faire machine arrière. Le président Peter Moore l'a fait savoir ce lundi dans une lettre adressée aux supporters. "Nous sommes arrivés à la mauvaise conclusion la semaine dernière en annonçant que nous allions solliciter le plan de sauvegarde de l'emploi face au coronavirus et mettre du personnel au chômage partiel (...) Nous en sommes vraiment désolés, a-t-il écrit. Nous avons décidé de chercher des alternatives, malgré notre éligibilité à ce programme."

L'avertissement du président des Reds

Malgré ce rétropédalage, Peter Moore assure que la situation demeure préoccupante pour Liverpool à l'heure où les compétitions sont figées. "Même si nous avons été dans une situation saine avant la crise, nos revenus ont été coupés alors que nos dépenses perdurent", rappelle-t-il, avant de prévenir que les conséquences pourraient être importantes si la situation s'éternise: "Voir nos ressources financières vitales affectées de façon aussi profonde aurait manifestement un impact négatif sur notre capacité à opérer comme nous l'avions fait auparavant".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur