RMC Sport

EN DIRECT - Mourinho: "Je n'ai pas une grande expérience de prendre des clubs en cours de saison"

Jose Mourinho

Jose Mourinho - Tottenham/Twitter

C'est le gros changement surprise en premier League: Exit Pochettino, retour de Mourinho. Le "Special one " est présenté à la presse ce jeudi.

[15h50]

Et c'est la fin de la conf de presse de José Mourinho, où il a été égal à lui même, très charmeur et légèrement égocentrique. Ce qui est clair, c'est qu'il ne compte pas faire la révolution dans un premier temps et surtout s'appuyer sur le groupe en place. Premier match samedi sur le terrain de West Ham et ça sera bien sûr sur RMC Sport, tout comme son deuxième match de Ligue, des champions.

[15h48]

Contacté par le Real?

"J'ai beaucoup d'amis là-bas, à commencer par le président. J'ai reçu 50 messages hier de personnes de Manchester united. Et pour moi, c'est fantastique. Le Real Madrid est aussi une partie de ma vie, une belle partie." 

[15h46]

"Tout fait partie de la vision. Refuser que les meilleurs joueurs s'en aillent. Avoir un manager de mon envergure... Tout ça fait partie de la vision. Si on gagne un titre pendant que je suis là, ce ne sera pas grâce à moi mais le résultat de tout ce qu'on a fait dans le cadre de cette mission."

[15h45]

"Je me sens plus fort"

[15h43]

"On ne peut pas gagner la Premier League cette saison, on pourra l'année prochaine. Je ne dis pas qu'on va le faire, mais on pourra."

[15h40]

Que répondre aux fans de Chelsea?

"Quand mon père était joueur, les joueurs jouaient 15 ans, 20 ans dans le même club, avec le même voisin de vestiaire. Tout a changé après l'arrêt Bosman. Nous, les coachs, nous avons perdu la stabilité. Et dans la société d'aujourd'hui, tout va vite, mêmes les relations sociales sont rapides. Après la deuxième fois à Chelsea, quand je suis allé à Manchester United, et il y a beaucoup de choses que j'ai aimé là-bas. Et maintenant, ce sont les Spurs. Et il n'y a personne dans le monde qui veut plus que moi que Tottenham gagne. Peut-être autant, mais pas plus."

[15h37]

Les joueurs ne sont grands que quand ils rendent les autres meilleurs. Quand vous avez des joueurs qui pensent que ce sont de grands joueurs et qui ne pensent qu'à eux, alors oui, on aura des problèmes.

[15h36]

Quel type de jeu?

"Très similaire à avant. Evidemment, je vais changer des détails qui peuvent faire des différences et au finale vous verrez mon empreinte, mais le style de jeu doit être adapté aux qualités des joueurs." 

[15h33]

Les conséquences de la finale perdue de Ligue des champions?

"Je ne sais pas parce que je n'en ai jamais perdu, mais je peux imaginer que ce n'est pas facile du tout. mais il y a l'exemple de Liverpool, qui était toujours très fort et a gagné la Ligue des champions juste après avoir perdu la finale."

[15h31]

Après un moment surréaliste où Mourinho a vanté la qualité des oreillers du centre d'entraînement de Tottenham, on en revient à la qualité de l'effectif de Tottenham: "il y en a quelques uns que j'ai essayer de faire venir dans mes clubs. Et d'autres ou je n'ai même pas essayé."

[15h29]

Une liste au père Noël pour le mercato? 

"Les meilleurs cadeaux c'est ceux qui sont là. Je n'ai pas besoin de recrue, j'ai surtout besoin de temps pour les comprendre. Je les connais bien mais on les connait bien quand on travaille avec eux."

[15h27]

Tottenham le plus gros challenge de sa carrière?

"Je vois chaque challenge avec la même responsabilité. Mais ce n'est pas moi le sujet. Il faut voir la chose dans sa globalité. Cela fait presque deux décennies de gros clubs, de gros challenges.... Avec ma carrière, j'ai créé tellement d'attente... Et ces dernières années, le club a grandi et les gens en attendent beaucoup."

[15h25]

Que faire des joueurs qui vont bientôt arriver en fin de contrat?

"C'est trop tôt, je ne suis là que depuis deux jours. Le plus important c'est que les joueurs se sentent bien. Et ça commence par être bien pour le match de samedi. Vous devez être heureux et choisir ce qui vous rend heureux. Et ça commence par avoir deux bons résultats dans les deux prochains matchs." 

[15h25]

"J'ai, toujours été humble a ma façon, le problème c'est que vous ne l'avez pas perçu! "

[15h22]

"C'est normal de changer de club. je ne serais pas surpris si demain Mauricio devient le manager d'un autre club anglais."

[15h20]

La haine de la défaite

Clairement Mourinho veut inculquer la haine de la défaite à ses joueurs, mais aussi à "maîtriser ses émotions". "Parfois vous devez travailler avec des gens que vous n'aimez pas. Et les gens qui travaillent avec vous, ils doivent apprendre à partager vos principes. Et l'un de ces principes pour moi est: je n'aime pas perdre."

[15h18]

"Je suis assez humble pour avoir analyser ma carrière. Le principe de l'analyse, c'était de ne pas mettre la faute sur quelqu'un d'autre. Je suis allé très loin dans cette analyse."

[15h16]

"Vous ne perdez jamais vote ADN, votre identité, mais j'ai eu le temps de penser à pas mal de choses. J'ai réalisé que pendant ma carrière, j'ai fait des erreurs. Et je ne vais pas faire ces erreurs. je vais en faire de nouvelles."

[15h15]

"it's not about myself". Cela ne tourne pas autour de moi explique Mourinho, qui ne parle que de lui depuis le début de la conférence de presse.

[15h10]

"Le potentiel du club est énorme, celui des joueurs aussi. C'est une des raisons pour lesquelles je suis venu. Je ,sais que j'ai potentiellement un super job dans les mains. Je dois être équilibré. je ne peux pas penser que je peux tout changer en deux jours. Je n'ai pas une grande expérience de prendre une équipe pendant la saison. mais j'y ai beaucoup pensé. Et il y aura toujours un match deux jours plus tard et je me dois de faire confiance au boulot fait avant."

[15h07]

Mourinho est là, "tout sourire". Il commence par un hommage à Mauricio Pochettino. "Je dois le féliciter pour le travail fait et je dois partager avec vous ce qu'on lui na déjà dit: ce club sera toujours son club, il peut venir quand il veut, la porte est toujours ouverte pour lui. Demain est un autre jour, et il trouvera le bonheur et un autre grand club pour lui."

[15h04]

On sait que Mourinho aime bien marquer son territoire d'entrée avec un bon clash avec un joueur phare. A priori, ce ne sera pas Harry Kane. 

[15h04]

Ca s'agite dans la salle mais toujours pas de José.

[14h53]

Plus que quelques minutes avant l'arrivée de José Mourinho, et déjà une polémique: le débauchage de deux adjoints de Galtier qui ne passe pas du tout côté lillois. Toutes les infos par ici.

[12h32]

Début de la présentation à 15h, heure française, à suivre en direct commenté sur RMC Sport.