RMC Sport

Jugé pour viols, Benjamin Mendy joue son avenir dans le calme de Chester

C’est au cœur de la forteresse de Chester que l’avenir de Benjamin Mendy va se jouer dans les prochaines semaines. Jusqu’au 16 septembre, l’ancien international français va répondre aux questions de la justice anglaise. Sept femmes l’accusent de huit viols, une tentative de viol et une agression sexuelle commis entre octobre 2018 et août 2021. 

Depuis quelques mois, les paparazzis anglais campent devant la toute petite entrée de la Chester Crown Court. A chaque audience préparatoire au procès, ils sont là pour essayer de réaliser la meilleure photo du champion du monde. C’est l’assurance pour eux de voir Mendy en personne. Le reste du temps, au cœur de sa luxueuse maison dans le Cheshire, Mendy reste invisible. Mercredi, ils seront encore une fois au rendez-vous, pour avoir l’image de ce début de procès : Mendy qui entre dans le tribunal. Et qui risque d'en sortir pour retourner en prison: il est accusé par 7 femmes de 8 viols, une tentative de viol et une agression sexuelle et risque une longue peine d'incarcération.

Le palais de justice de Chester
Le palais de justice de Chester © N. Pelletier

Et même si l’affaire a éclaté en août 2021, le joueur se retrouve encore régulièrement à la Une des sites des tabloïds anglais lorsqu’il profite un peu de la vie en extérieur. Le journal "The Sun" aime particulièrement prendre en photo l'ancien défenseur avec son bracelet électronique accroché à la jambe gauche toujours détectable. Le joueur profite aussi de certains moments pour continuer les exercices physiques toujours proche de sa villa. "Il était harcelé tous les jours au début de l’affaire, dernièrement il était un peu plus tranquille mais avec le procès l’intérêt va grossir", confie un photographe d’une agence de presse anglaise.

Un énorme intérêt public pour l'affaire et un énorme intérêt médiatique également

"Le football est le sport numéro un au Royaume-Uni et cette affaire implique un footballeur de Premier League de premier plan, confie Pat Hurst qui couvre l’affaire pour PA Media. Il y a déjà un énorme intérêt public pour l'affaire et un énorme intérêt médiatique également. Lors de toutes les audiences préliminaires, des journalistes, tant anglais que français, étaient présents. Je m'attends à ce qu'il y ait à la fois un intérêt accru et continu des médias et du public lors de ce procès." 

Bien loin des terrains de football, pendant un peu plus de quatre semaines, l’avenir de l’ancien défenseur de l’équipe de France va donc se jouer dans cette petite cité fortifiée de 80.000 habitants située au sud-ouest de Manchester et à quelques kilomètres de Liverpool. Cette ville, qui vit au rythme de la saison estivale, devrait connaître une agitation particulière lors des premiers jours d'audience.  

Pour le début de ce procès ultra-médiatique plus de 30 médias, en particulier des anglais, ont été accrédités. L’audience doit prendre fin le 16 septembre. Benjamin Mendy a toujours nié les faits qui lui sont reprochés. Lors des audiences préparatoires à son procès, l’ancien bleu a plaidé non-coupable.  

Par Nicolas Pelletier, à Chester (Angleterre)