RMC Sport

Liverpool: "Burnley, Munich et Fulham, ce sont trois sports différents", estime Klopp

Après la difficile victoire de Liverpool à Fulham (2-1), dimanche en Premier League, Jürgen Klopp a expliqué qu'il est délicat pour ses hommes d'enchaîner des matchs contre des adversaires aux profils très différents.

S'il est aujourd'hui reconnu comme l'un des meilleurs entraîneurs de Premier League, voire d'Europe, Jürgen Klopp est aussi réputé outre-Manche pour être un champion des excuses improbables. Après des mauvais résultats des Reds, le coach de Liverpool a ainsi déjà pointé l'arbitrage, mais aussi le diffuseur télé, le terrain trop sec, la neige, ou encore le vent.

Dimanche, à l'issue de la prestation assez peu convaincante de ses hommes en Premier League (qui ont gagné difficilement 2-1 chez le relégable Fulham), Klopp a encore innové en parlant cette fois de la différence de niveau entre ses adversaires.

"L'adaptation n'est pas facile"

"Le problème, que l'on rencontre souvent après un match de Champions League, c’est qu’il faut que l’équipe se prépare à rejouer une nouvelle compétition, et un match totalement différent, où vous n’avez pas les mêmes choses à faire, a-t-il expliqué à Sky Sports. Nous avons joué contre Burnley, Munich et Fulham, ce sont trois sports différents. Et donc l’adaptation n’est pas facile..."

Mais alors que Liverpool semble plus en difficulté en championnat qu'en début d'hiver, Klopp s'est tout de même voulu rassurant. "Je ne doute pas des nerfs de mes joueurs, a-t-il glissé. C'est une question d'intensité. Nous visons la perfection mais il est rare de l'obtenir. Les gens diront que nous devons être plus convaincants, mais nous sommes encore au début de notre développement, pas à la fin."

CC