RMC Sport

Manchester United: pourquoi l’abandon des poursuites contre Greenwood met le club dans l'embarras

L’abandon des charges contre Mason Greenwood (21 ans) pour tentative de viol jeudi par la justice britannique met dans l’embarras Manchester United qui ne saurait pas quoi faire de son joueur, à la réputation écornée par les éléments rendus publics pendant les poursuites.

Le cas Mason Greenwood (21 ans) met Manchester United dans l’embarras. Jeudi, la police de la métropole de Manchester a annoncé l’abandon des poursuites contre le joueur qui était accusé de "tentative de viol et d'agression". D’un point de vue sportif, cela pourrait constituer une bonne nouvelle pour les Red Devils, qui se passent des services de leur ailier depuis le début des accusations en janvier 2022. Dans les faits, c’est tout l’inverse.

Des témoins clés se sont rétractés

Selon le Daily Mail, des sources au club confiaient ces derniers mois que l’abandon des charges ou la tenue d’un procès le déclarant non coupable seraient "le pire scénario possible". S’il ne fait plus l’objet d’aucune accusation, le joueur a largement écorné sa réputation durant l’enquête dont certains éléments rendus publics ont choqué l’opinion. Fin janvier 2022, plusieurs photos et vidéos montrant une jeune femme le visage en sang avaient été diffusées sur les réseaux sociaux par la plaignante avec la légende "à tous ceux qui veulent savoir ce que Mason Greenwood me fait réellement".

Le joueur avait été arrêté à la suite de ces publications. Il avait été remis en liberté en février avant d’être de nouveau placé en détention en octobre pour violation de son contrôle judiciaire. La tentative de viol aurait été commise en octobre 2021 et les coups et blessures deux mois plus tard. L'accusation de "comportement de contrôle et de coercition" visait, elle, des agissements entre novembre 2018 et octobre de cette année, où le joueur aurait publié des messages menaçants et insultants envers la plaignante. Il aurait également espionné et piraté les comptes sur les réseaux sociaux de cette dernière.

Le club a lancé une enquête interne sur lui

Le parquet britannique a justifié l’abandon des charges par "le retrait de témoins clés et de nouveaux éléments". "Dans ces circonstances, nous sommes dans l'obligation de clore l'affaire", a expliqué un porte-parole. Blanchi par la justice, Greenwood fait l’objet, depuis jeudi, d’une enquête interne au sein du club visant à déterminer si son contrat, courant jusqu’en 2025, doit être résilié en raison des répercussions désastreuses que cela pourrait provoquer en termes d’images. Manchester United est l’un (le?) des clubs les plus populaires du monde avec de gigantesques retombées en merchandising.

Le malaise est donc prégnant. Toute trace du joueur a disparu de la boutique en ligne du club et des versions du jeu vidéo FIFA 22. Cadbury, l'un des partenaires officiels de United, l’a aussi banni de ses opérations marketing pendant l'enquête alors que Nike, son sponsor, a mis fin à son contrat sans aucune indemnité.

Le climat pourrait aussi vite devenir pesant au sein du vestiaire. Plusieurs coéquipiers de Greenwood ont cessé de le suivre sur les réseaux sociaux après son arrestation. Manchester United a assuré que le joueur ne pourrait pas jouer tout au long de l’enquête dans une sorte de pirouette pour gagner du temps sur ce dossier sensible. L’avenir du joueur, pourtant blanchi, parait très incertain en Angleterre où il est déjà visé par des chants hostiles des supporters adverses, mais aussi à l’étranger où il arrivera avec une réputation négative. Jeudi, le joueur a fait part de son soulagement après la décision de justice.

NC