RMC Sport

Manchester United: Zaha en veut toujours à Moyes, qui a essayé de le "briser"

Auteur d’une saison correcte avec Crystal Palace, Wilfried Zaha n’a toujours pas digéré son passage express et catastrophique à Manchester United en 2013. L’Ivoirien en veut particulièrement à son ancien coach David Moyes, qu'il accuse d’avoir tout fait pour lui nuire.

Le temps passe, l’aigreur reste. Plus de cinq ans après son passage express à Manchester United, avec qui il n’avait fait que quatre petites apparitions en 2013-2014 avant d’être prêté puis revendu, Wilfried Zaha l’a toujours mauvaise. Aujourd’hui à Crystal Palace, l’Ivoirien est revenu dans les colonnes du Daily Mail sur "l’opportunité d’une carrière" qu’il n’avait pas su saisir chez les Red Devils. Ou plutôt qu’un homme ne lui avait pas laissé saisir: David Moyes.

Remonté après son ancien coach, Zaha assure qu’à l’époque, l’Ecossais avait tout fait pour le "briser". "Je donnais pourtant tout à chaque entraînement, glisse l’attaquant. Mais ça n’avait pas suffi." Zaha raconte ainsi les nombreuses critiques de Moyes en public, sur la manière dont il s’habillait ou sur la voiture qu’il conduisait. Il se souvient aussi des rumeurs évoquant une relation intime avec la fille de son coach, rumeurs fausses mais jamais démenties par le club.

"Que pouvais-je y faire?"

Dans l’entretien, Zaha relate en outre un passage qui l’avait particulièrement marqué. Lors d’une séance vidéo, le staff lui avait montré un extrait de ses exploits passés avec Crystal Palace, en lui demandant pourquoi il n’était pas capable de faire de même avec United. Problème: c’est Moyes, justement, qui lui avait demandé de ne plus du tout jouer de la même manière qu’à Palace. "Vous voyez, c’est comme ça qu’ils jouaient avec mon esprit", déplore-t-il. Avec son esprit, et avec son moral…

Car dans un premier temps, Zaha voulait croire que Moyes privilégiait l’expérience, l’Ivoirien n’ayant alors que 20 ans. Jusqu’au jour où l’Ecossais a fait appel à Adnan Januzaj, un gamin de trois ans de moins. "Quand il m’a sorti de l’équipe de Ligue des champions pour mettre Januzaj à ma place, qui n’avait jamais joué en équipe première, j’ai compris que le problème était plus grave, que tout cela dépassait des raisons purement footballistiques, estime Zaha. Et à partir du moment où ce n’était plus une question de foot ou de capacités, que pouvais-je y faire?" Le joueur était au départ un choix d'Alex Ferguson, finalement parti en retraite au moment de son arrivée.

CC