RMC Sport

Premier League : comment Leicester a construit son équipe

Leicester a remporté ce lundi, à la surprise générale, le premier titre de champion d’Angleterre de son histoire. Un exploit pour l’équipe entraînée par Claudio Ranieri, savant mélange de joueurs au club depuis longtemps et de très jolis coups réalisés lors des derniers mercatos.

Des joueurs présents depuis le Championship

Plusieurs cadres de cette équipe de Leicester championne d’Angleterre ont connu le Championship (2e division) avec le club. C’est le cas de Kasper Schmeichel, Wes Morgan et Danny Drinkwater, tous les trois arrivés au club en 2011-2012 et tous achetés moins d’1,5 million d’euros. Troisième au classement des buteurs de Premier League avec 22 réalisations, Jamie Vardy (2012-2013) est quant à lui arrivé chez les Foxes à l’été 2012 en provenance de Fleetwood Town. Son prix ? Environ 1,2 million d’euros. Un transfert plus que rentabilisé.

Une explosion sur le tard

On l’a connu en remplaçant à Chelsea au début des années 2000, puis en défenseur moyen de Middlesbrough et Stoke City. Alors l’arrivée de Robert Huth à Leicester, d’abord en prêt puis transféré définitivement l’été dernier, n’a pas franchement déchainé les foules. Sauf que cette saison, le colosse allemand de 31 ans est devenu le pilier d’une défense de fer. Et pour seulement 4 millions d’euros.

De très jolis coups au mercato

En plus de s’appuyer sur un noyau d’anciens du club, Leicester a su réaliser plusieurs très bons coups lors des derniers mercatos. Cet été, le club a ainsi fait signer N’Golo Kanté (8,6 millions), Christian Fuchs (libre), Shinji Okazaki (10,5 millions) et Gökhan Inler (6,6 millions). De très bonnes pioches, auxquelles il faut ajouter celles des saisons précédentes comme Marc Albrighton (libre), Danny Simpson (2,3 millions) et surtout Riyad Mahrez. Acheté environ 500 000 euros au Havre en janvier 2014, le meneur de jeu algérien, élu meilleur joueur de la saison en Premier League, vaudrait aujourd’hui au moins 25 millions. C’est ce qu’on appelle une jolie plus-value.