RMC Sport

Premier League: Koeman viré d'Everton... à cause de Giroud!

Dans des propos tenus au magazine hollandais VI, Ronald Koeman, limogé d'Everton lundi dernier, s'en est pris à Olivier Giroud. Le technicien néerlandais estime que l'attaquant français, en refusant de signer chez les Toffees cet été, a contribué aux mauvais résultats de l'équipe.

Les dirigeants d'Everton ont trouvé un responsable aux maux de leur équipe cette saison et s'en sont séparés lundi dernier: il s'agit de Ronald Koeman. Ce dernier s'est depuis épanché sur sa situation auprès de la presse anglaise et lui aussi s'est trouvé un coupable tout désigné à ses mauvais résultats avec les Toffees en la personne d'Olivier Giroud.

A lire aussi: Koeman viré

Aucun rapport, à première vue, entre le début de saison galère d'Everton (18e) en Premier League. Sauf que pour Koeman, si. Et le technicien néerlandais dispose d'un argumentaire bien détaillé. "Olivier Giroud était dans nos locaux, a notamment confié l'ancien défenseur du Barça dans des propos tenus au magazine hollandais VI et relayés par la presse anglaise. Il se serait parfaitement intégré à notre équipe, mais au tout dernier moment il a décidé qu'il préférait vivre à Londres et rester à Arsenal. La pilule a été dure à avaler. Dites-moi où j'aurais pu avoir un meilleur attaquant ?"

"Il nous manquait ce type de joueur"

Des propos qui font écho à ceux tenus par l'international français dans une interview accordée au Canal Football Club, où il confiait avoir "été très proche de signer dans un autre club anglais, à Everton". Mais ce dernier estimait avoir "fait le meilleur choix" en restant chez les Gunners. Pas pour Koeman, qui en voyant partir Romelu Lukaku à Manchester United, pensait compenser sa perte par l'arrivée de Giroud, au profil assez similaire.

A lire aussi: l'arbitre d'Everton-OL raconte son tacle à Koeman

"Lukaku était très important pour nous, et pas seulement à cause de ses buts, martèle Koeman. Il a un certain style de jeu. En tant qu'attaquant, il est fort. Il peut tenir le ballon, il a toujours un oeil vers le but, il est rapide. Si les choses ne se passent pas bien dans un match, si on ne pouvait pas jouer de la manière dont on voulait, on avait toujours l'option d'envoyer de longs ballons vers lui. Tout à coup, il nous manquait ce type de joueur,Nikola Vlasic et Wayne Rooney sont des attaquants qui aiment recevoir le ballon dans les pieds. Quand votre équipe n'arrive pas à construire de l'arrière, et que vous n'avez plus la possibilité de jouer long, vous avez un problème."

A.D