RMC Sport

Premier League: on n’arrête plus Gomis

Bafétimbi Gomis

Bafétimbi Gomis - AFP

La panthère est de retour. Avec trois buts en trois matches, dont le dernier ce samedi sur le terrain de Sunderland (1-1), l’attaquant de Swansea Bafétimbi Gomis confirme son excellente forme en ce début de saison.

Un penalty face à Chelsea, une finition parfaite après une séquence collective impressionnante face à Newcastle et un but de renard face au Sunderland de Yann M’Vila. En trois journées de Premier League, Bafétimbi Gomis a griffé trois fois. L’international français réalise un début de saison de rêve et se pose en symbole de la séduisante équipe de Swansea, où évoluent également Franck Tabanou et André Ayew.

Gomis semble bien loin de ses débuts très difficiles la saison dernière avec les Swans. Barré par Wilfried Bony, il n’avait trouvé son rythme qu’en fin de saison, après le départ de celui-ci à Manchester City. « Je serai là l’année prochaine » se contentait-il de répondre en interview, dans les moments de doutes. 

8 buts lors de ses 9 derniers matches de Premier League

L’ancien buteur de Saint-Etienne et de Lyon tient parole. Après sa fin de saison canon l’an dernier, il est omniprésent depuis la reprise de Premier League. Sans une parade splendide de Pantilimon, Gomis aurait même pu inscrire un doublé ce samedi, quand il a placé une tête puissante sur un centre de Montero, malgré deux défenseurs. Une action qui démontre que Gomis a retrouvé son sens du but, son tranchant dans les duels. Sa série actuelle, 8 buts lors de ses 9 derniers matches de Premier League, en témoigne.

Si Gomis flambe, Dimitri Payet et West Ham marquent le coup. Après leur probante victoire sur le terrain d’Arsenal lors de la 1ère journée, les Hammers viennent d’enchaîner deux revers, le second ce samedi, à domicile face au promu Bournemouth (3-4). Le très prometteur Callum Wilson a inscrit un triplé. Florian Thauvin, entré en jeu à la 69e minute à Old Trafford, n’a pas pu offrir la victoire à Newcastle face à Manchester United (0-0).

Nathan Gourdol