RMC Sport

Procès pour viols: ce que risque Benjamin Mendy

Accusé de huit viols et d'une agression sexuelle, Benjamin Mendy risque la prison à vie s'il est condamné à l'issue de son procès qui a débuté ce mercredi.

Le procès qui s’est ouvert mercredi pour Benjamin Mendy, accusé de huit viols et d’une agression sexuelle, pourrait envoyer le footballeur français en prison. "Il est en grande difficulté, il faut le dire très franchement", reconnait sans ambages Me Alain-Christian Monkam, interrogé par RMC Sport le mois dernier. Le dossier de Benjamin Mendy s’est progressivement alourdi ces derniers mois, à mesure que les accusations et les plaignantes se multipliaient depuis sa mise en détention provisoire il y a un an. La multiplicité des victimes constitue en l'espèce une circonstance aggravante et n’arrange pas les affaires du joueur de Manchester City.

Si la procédure anglaise prévoit la prison à vie comme peine maximale dans ce genre d'affaires, en pratique, les sanctions infligées sont moindres mais demeurent très importantes. Dans les faits, les peines varient en général de cinq à vingt ans de prison selon les dossiers. Tous les éléments versés au dossier peuvent être pris en compte et jouer un rôle favorable ou défavorable sur le destin de Benjamin Mendy.

"La peine doit être équitable et proportionnée"

"Je dirais que s'il était reconnu coupable de tout après un procès, il est probable d’envisager une peine de prison à deux chiffres, mais c'est très spéculatif", confie à RMC Sport l’avocat anglais Richard Furlong. Autrement dit, Benjamin Mendy risque de passer les dix prochaines années de sa vie derrière les barreaux. La justice anglaise applique une accumulation des peines et sanctionne sévèrement le viol et les agressions sexuelles. "La peine totale doit être proportionnée", explique Richard Furlong. En d'autres termes, s'il est reconnu coupable de 8 délits de viol, dont chacun justifierait une peine de 10 ans, il n'obtiendra pas une peine totale de 80 ans.

"Le fait que quelqu'un ait commis 8 infractions sera utilisé pour augmenter la peine totale de 10 ans dans la fourchette de l'infraction, et peut-être en dehors de la fourchette. Ainsi pour 8 infractions, la peine peut être portée à 13 ou 14 ans", commente encore Richard Furlong. "Le système repose avant tout sur le principe fondamental selon lequel la peine totale doit être équitable et proportionnée. Si tel n’est pas le cas, le juge dispose d’un pouvoir d’appréciation qui doit normalement le conduire soit à réduire la peine totale issue d’un cumul (le plafond unique maximal étant alors en ces circonstances la somme des peines initiales), soit à augmenter celle issue d’une confusion", conclut Me Karim Morand-Lahouazi.

Si Benjamin Mendy est condamné, la peine qu’il encourt ne se limitera pas à la prison. Pour les personnes reconnues coupables de viol et condamnées, il existe en général "une obligation de notifier à la police son lieu de résidence, tous ses déplacements, pour les vacances par exemple", dévoile Me Richard Furlong à nos confrères de France Info. Un dispositif qui rentre dans le cadre du "Sex offenders register", fichier qui recense les condamnés pour des affaires sexuelles, lequel peut s'appliquer à vie...

QM avec Nicolas Pelletier