RMC Sport

The Best: le beau discours de Bielsa, vainqueur du prix du fair-play

Marcelo Bielsa et Leeds United ont reçu lundi le prix du fair-play de la FIFA lors de la cérémonie The Best. L'Argentin, absent lors de la remise du trophée, a toutefois transmis un discours par l'intermédiaire du préparateur physique du club.

C'était une des surprises de la soirée The Best. Après une année mouvementée, notamment marquée par un scandale d'espionnage des entraînements adverses, Leeds et Marcelo Bielsa ont reçu le prix du fair-play. Une récompense pour leur comportement lors du match de Championship contre Aston Villa en avril. Après avoir marqué un but dans l'a foulée d'une blessure de Jonathan Kodjia, Marcelo Bielsa avait demandé à ses joueurs de laisser leurs adversaires égaliser

La "distinction entre ce qui est légal et ce qui est juste"

Bielsa n'était toutefois pas présent à Milan pour recevoir le trophée. A sa place, le capitaine du club, Liam Cooper, et le préparateur physique, Benoît Delaval, sont montés sur scène. Ce dernier a lu un discours signé par l'Argentin. "Pour commencer, je voudrais remercier la FIFA mais aussi Leeds United et ses fans, qui n'ont pas remis en cause mes actions, a-t-il écrit. Ils auraient pu dire que je devais respecter le choix de l'arbitre mais ils ont accepté ma distinction entre ce qui est légal et ce qui est juste."

>>>> The Best: le palmarès complet

L'importance de l'exemplarité

Le discours explique la présence des deux hommes à la place de Marcelo Bielsa. "Benoît Delaval, préparateur physique, et Liam Cooper, capitaine, sont présents pour recevoir ce trophée, poursuit-il. Le premier a fortement influencé ma décision, le second représente les joueurs qui ont accepté de suivre mes instructions. Le plus dur dans une prise de décision n'est pas de distinguer le bon du mauvais, mais d'en accepter les conséquences. Quand, comme ici, il n'y a pas le temps de réfléchir et nous devons agir immédiatement, nos réflexes sont conditionnés par l'éducation, les exemples et les références." 

Un prix dédié à "ceux qui ont le moins"

Il a ensuite remercié tous ceux qui l'ont influencé dans sa vie et dans le football. "Je veux mentionner ma mère, qui a toujours su ce qui était bon ou mauvais, ajoute-t-il. Ainsi que les Newell's Old Boys, où j'ai appris à vivre le football différemment. (...) Le football, par son impact énorme, opère parfois sur des aspects de la morale publique et peut façonner la vie de ceux qui ont le moins ou sont les plus faibles. Je pense que ceux qui ont le moins continuent à faire le bien. Avec beaucoup d'efforts, ils restent entiers et gardent leur décence. Ce prix remis par la FIFA leur revient également, parce qu'il récompense le même comportement qu'ils ont tous les jours anonymement." 

HM