RMC Sport

Thierry Henry : "Je ne pense pas que Wenger doit partir"

Thierry Henry et Arsène Wenger

Thierry Henry et Arsène Wenger - AFP

EXCLU RMC SPORT. Thierry Henry était l’invité exceptionnel de Team Duga, ce mardi sur RMC. L’ancien attaquant d’Arsenal estime que, malgré l’absence de titre en Premier League depuis 2004, Arsène Wenger doit rester à son poste. Le champion du monde 1998 ne s’estime de toute façon pas prêt à prendre sa succession dans un futur proche.

Corrigé ce samedi sur le terrain de Chelsea (3-1), Arsenal a sans doute vu ses derniers espoirs de remporter la Premier League cette saison s’envoler. Une fois de plus. Mais le club londonien, qui n’a plus remporté le championnat depuis la saison 2003-2004, pourrait encore être entraîné par la saison prochaine par Arsène Wenger, qui se serait vu proposer une prolongation de contrat de deux ans par ses dirigeants. Pas forcément une mauvaise idée selon Thierry Henry, attaquant des Gunners en 2004, comme il l’a confié dans Team Duga sur RMC, ce mardi.

« Ça fait douze ans qu’Arsenal n’a pas gagné le titre et on a l’impression que cette saison, ils ne vont peut-être pas le gagner, explique Henry. Je pense qu’il y a de la qualité dans cette équipe. Mais est-ce qu’il y en a assez pour gagner le championnat ? Au début de la saison, quand tu regardes Chelsea et Arsenal sur le papier, il n’y a pas une énorme différence. Donc ça veut dire que c’est possible. Si Chelsea est devant, Arsenal aussi peut le faire. Mais pour ça, il faut se mettre au diapason tous les jours. Il faut être bon à l’entraînement, tout le temps. Il faut se rentrer dedans un peu de temps en temps. Je pense que les joueurs d’Arsenal ne sont pas conscients de ce qu’ils peuvent réaliser. A un moment donné, il faut croire en tes chances de gagner. Il faut une autogestion, une autodiscipline dans le groupe. »

« Personnellement, je ne pense pas qu’Arsène (Wenger) doit partir, poursuit le champion du monde 1998. Est-ce qu’il doit changer sa tactique ou sa façon de faire ? Je ne sais pas s’il est prêt à faire ça. Mais le travail qu’il doit effectuer à l’heure actuelle est difficile, car c’est un travail mental. Ce que j’ai vu contre Chelsea (défaite 3-1), c’est un problème mental. Et ce n’est pas évident à gérer. Pour l’instant, il manque quelque chose. »

A lire aussi >> Chelsea-Arsenal : Oxlade-Chamberlain "aime" un tweet appelant au départ de Wenger 

« Laissez-moi apprendre et on verra plus tard »

Ancien coach des jeunes d’Arsenal et actuellement deuxième adjoint de la sélection belge, Thierry Henry est un candidat légitime au poste de coach des Gunners. Mais il ne s'en sent pas capable dans l’immédiat. « Moi, je suis en train de vivre mon rêve au jour le jour, confie-t-il. Déjà, jouer, entrer sur le terrain. La première fois que j’ai mis un but, c'était "oh, j’ai mis un but !" Moi, je vis mon rêve. Tout le monde me dit Arsenal. Mais oui, Arsenal. Je ne vais pas dire non. Si je dis non, je mens. Il faut que je respecte, il y a des gens qui sont en place. Je n’ai rien fait en tant qu’entraîneur. Ça se mérite. »

« Ce que je ressens pour Arsenal, c’est vrai et depuis très longtemps. Je ne vais pas dire que ça ne me fait ni froid, ni chaud. J’y pense, mais je suis loin de tout ça. (Et l’équipe de France ?) Comme tout le monde ! Mais je ne peux pas avoir la prétention de dire "je vais être entraîneur ici ou là". Le métier est trop dur. Je le vois. Laissez-moi apprendre et on verra plus tard. »

A lire aussi >> Le bijou d’Hazard, le coup de coude d’Alonso, l’envol des Blues… le débrief de Chelsea-Arsenal 

Alexandre Alain Journaliste RMC Sport