RMC Sport

Tottenham-Manchester City: masterclass de Mourinho, les Spurs leaders

Tottenham s’est montré d’une efficacité redoutable ce samedi pour s’imposer contre Manchester City lors de la neuvième journée de Premier League (2-0). Les Spurs prennent provisoirement la tête du championnat.

Tottenham poursuit sa belle série. En s’imposant contre Manchester City ce samedi (2-0), les hommes de José Mourinho ont pris la tête de la Premier League, en attendant le match entre Liverpool et Leicester dimanche (20h15 sur RMC Sport). 

Son ouvre le score dès la 5e

Tottenham a ouvert le score dès la 5e minute de la rencontre, grâce à Heung-min Son. Depuis le rond central, Tanguy Ndombele profite des largesses défensives de Manchester City et trouve le Sud-Coréen dans l’axe.

Aymeric Laporte a cru égaliser peu avant la demi-heure de jeu, d’une belle reprise de volée, mais le but a finalement été annulé par le VAR. L’arbitre a estimé que Gabriel Jesus avait touché le ballon du bras au moment de son contrôle. 

Possession stérile de Manchester City

Si Manchester City a bien entamé la seconde période, en monopolisant le ballon et en se montrant de plus en plus menaçant dans la surface, Kevin De Bruyne et ses coéquipiers ne sont jamais parvenus à marquer.

Tottenham viendra même aggraver le score avec un contre-éclair. Harry Kane récupère le ballon dans sa moitié de terrain et lance Lo Celso sur la gauche (65e). Entré une minute plus tôt après de longues consignes de son entraîneur, l’Argentin inscrit le deuxième but de la rencontre. Les Spurs ont été d’une incroyable efficacité, en concrétisant leurs rares occasions. Mauvaise nouvelle en revanche pour Toby Alderweireld. Le Belge est sorti sur blessure en fin de match, touché à l’adducteur.

Mourinho prend l'ascendant sur Guardiola

Avec cette victoire, Jose Mourihno signe le coup parfait. Va-t-il en profiter pour une nouvelle fois narguer son homologue Pep Guardiola? En conférence de presse d'avant-match jeudi, le Portugais avait lancé les hostilités en s’attardant sur le cas Raheem Sterling, relâché plus tôt que prévu par l’équipe d’Angleterre.

"Nous ne sommes pas aussi prêts que Sterling, vu qu'il s'est reposé toute la semaine", avait ironisé Mourinho. Une remarque peu appréciée par Guardiola, qui avait d’ailleurs laissé Raheem Sterling sur le banc. Rivalité toujours aussi savoureuse.

LL