RMC Sport

West Brom-Brighton: instant lunaire avec un coup franc joué vite validé... puis refusé par le VAR

Défait sur la pelouse de West Bromwich (1-0) ce samedi, Brighton avait égalisé en première période sur un coup-franc direct de Lewis Dunk. Un but refusé puis validé, avant d'être curieusement annulé par l'arbitre de la rencontre au bout de cinq longues minutes d'arrêt de jeu.

On jouait la 28e minute dans le stade The Hawthorns de West Bromwich Albion ce samedi, lorsque Brighton, mené par les locaux d'un but, égalisait sur un coup-franc direct inscrit par Lewis Dunk. Un coup de malice de la part du capitaine des Seagulls, qui profitait d'un coup de sifflet de l'arbitre pour jouer rapidement ce coup de pied arrêté depuis l'entrée de la surface, alors que la défense de West Brom préparait encore son mur.

À partir de ce but de Dunk débutent cinq longues minutes d'incompréhension totale. L'arbitre de la rencontre, Lee Mason, refuse dans un premier temps le but. Pourtant, au moment de la frappe du défenseur de Brighton, l'homme en noir a bien sifflé une première fois. Les coéquipiers de Dunk protestent auprès de Mason.

Deux coups de sifflet au centre de la polémique

Ce dernier, contre toute attente, revient sur sa décision quelques dizaines de secondes plus tard. Les joueurs de Brighton célèbrent le but égalisateur. Au tour de ceux de West Brom de contester la décision de l'arbitre. Alors que l'on s'attend à ce que la rencontre reprenne, trois longues minutes séparent la décision de Mason de la reprise du jeu.

Car l'arbitre est appelé par le VAR. Lee Mason a bien sifflé une première fois, juste avant la frappe de Dunk, mais aussi une seconde fois, alors que le ballon n'a pas encore franchi la ligne. Voilà, selon les explications apportées par la Premier League sur son compte Twitter, la raison qui justifierait la décision de Mason de finalement refuser le but et de faire retirer le coup-franc, cinq minutes après la première tentative de Dunk.

Deux penaltys ratés pour Brighton

Un grand bazar auquel les joueurs, comme les membres du staff, n'ont pas dû comprendre grand chose. Car l'arbitre, après avoir consulté les écrans du VAR, n'a pas indiqué la raison pour laquelle le but était refusé. L'explication la plus rationnelle reste donc celle apportée par la Premier League, même si les joueurs de Brighton seront en mesure de se demander pourquoi l'arbitre a sifflé deux fois à la suite au moment du coup-franc.

Une curieuse décision arbitrale qui coûte un but à Brighton, qui s'est donc incliné sur la pelouse de West Brom (0-1). Pour ne rien arranger à cet après-midi cauchemardesque, les Seagulls ont raté deux penaltys dans cette rencontre, par Pascal Gross (19e) et Danny Welbeck (75e). Un match à oublier pour Brighton et un coup de chance pour Sam Allardyce, qui remporte son deuxième match avec West Brom.

DM