RMC Sport

Wolverhampton-Arsenal: David Luiz et Leno font craquer les Gunners

Wolverhampton a interrompu la  belle série d'Arsenal, réduit à neuf alors que tout allait pour le mieux, et finalement battu (1-2) à l'extérieur, lors de la 22e journée de Premier League.

Les Wolves ont refait le coup aux Gunners. Comme au match aller, Wolverhampton a dominé Arsenal (2-1) en Premier League, renversant le cours du match en l’espace d’un gros quart d’heure contre une équipe qui a terminé la rencontre à neuf contre onze.

Wolverhampton n'a pas eu besoin de bien jouer

Les joueurs de Mikel Arteta avaient pourtant pris un très bon départ avec des occasions à la pelle dont ce tir de Saka sur le poteau dès la première minute de jeu, suivi de l’ouverture du score refusé à ce même joueur pour un hors-jeu du Français Alexandre Lacazette. Les hommes forts des Gunners étaient sur la pelouse et permettaient à Arsenal de prendre les devants au tableau d’affichage à la demi-heure de jeu.

Nicolas Pépé combinait avec Lacazette avant de réussir un petit pont sur Neves et d’enrouler une frappe du droit pour tromper Rui Patricio. Un éclair de génie avant la nuit. Juste avant la pause, frappé de la double peine, contre le cours du jeu tant l’équipe dominait, Arsenal voyait David Luiz rejoindre les vestiaires pour une intervention défensive maladroite, laquelle débouchera en plus sur un penalty transformé par Ruben Neves.

Une belle occasion gâchée pour Arsenal

Le pire était encore à venir puisque, moins de cinq minutes après le retour sur la pelouse, les coéquipiers de Pierre-Emerick Aubameyang craquaient une seconde fois sur un but signé de l’ancien Monégasque Joao Moutinho. La mission des Gunners n’était plus compliquée, elle devenait impossible après une nouvelle expulsion, celle du gardien Bernd Leno, qui réalisait une manchette hors de sa surface de réparation. De l’art de tout gâcher.

Revenus de loin en première période, les Wolves (13e) ont conservé leur avantage en supériorité numérique pour sceller un premier succès en neuf matches de Premier League. Pour Arsenal (10e), qui ambitionnait de s'installer dans la première moitié du classement, c'est un vrai coup d'arrêt, alors que les Gunners restaient sur cinq victoires et deux matches nuls.

QM