RMC Sport

PSG: "On me reprochait de ne pas marquer assez chez les jeunes", avoue Mbappé

L'attaquant du PSG, Kylian Mbappé, s'est confié au site de l'UEFA. Le champion du monde 2018, récemment auteur de son 100e but en Ligue 1, est notamment revenu sur sa progression dans le dernier geste.

Cela paraît difficile à croire, mais c'est l'intéréssé lui-même qui l'assure : il fut un temps où Kylian Mbappé n'était pas une machine à marquer. L'attaquant du PSG, auteur de son 100e but en Ligue 1 le 21 mars dernier contre l'OL (victoire 4-2 de Paris, 30e journée de L1), a accordé une interview au site de l'UEFA dans laquelle il revient notamment sur sa progression devant le but.

"Pendant longtemps, dans les équipes de jeunes, on me reprochait de ne pas marquer assez de buts, de faire surtout le spectacle", confie l'international français, sur le pont ce dimanche avec les Bleus contre le Kazakhstan dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022 au Qatar (15h). De son propre aveu, Kylian Mbappé a pallié son manque d'efficacité avec une bonne dose de travail à l'entraînement. "Dans le football d'aujourd'hui, il faut marquer. Et pour marquer, il faut répéter les gestes, il faut travailler tout cela à l'entraînement", poursuit le Parisien.

Il affiche ses ambitions pour la Coupe du monde

Et le travail finit toujours par payer. A seulement 22 ans, le Français affole les compteurs : 150 buts en 122 toutes compétitions confondues depuis ses débuts en professionnels à Monaco lors de la saison 2015-2016, auxquels il faut rajouter 16 buts en 40 sélections en équipe de France.

L'abnégation et les folles statistiques de Kylian Mbappé lui ont notamment permis de devenir un élément essentiel de la sélection de Didier Deschamps, championne du monde en 2018. A 18 mois du Mondial qatari, l'attaquant a également profité de son interview à l'UEFA pour afficher ses ambitions. "On veut en gagner une deuxième. La Coupe du Monde est un aboutissement, c'est un objectif pour lequel on travaille longtemps, et qu'on gagne à son apogée. J'ai eu la chance de la gagner à 19 ans, c'est quelque chose qui va me servir pour progresser dans ma carrière. Il y aura d'autres épreuves, et mon ambition est d'en gagner une deuxième."

FG