RMC Sport

PSG: Sirigu n'avait "pas en tête de partir"

Dans un entretien accordé à France Football, Salvatore Sirigu a avoué avoir été "déboussolé" par son départ du PSG. "De toutes ces années, je garderai en particulier le souvenir d'un groupe fantastique", a-t-il déclaré.

Gardien du PSG de 2011 à 2017, Salvatore Sirigu a laissé une empreinte forte dans le coeur des supporters. Lui non plus n'a pas oublié le club de la capitale. "De toutes ces années, je garderai en particulier le souvenir d'un groupe fantastique, a-t-il déclaré dans un entretien accordé à France Football. Certains parlaient de clans, ce n'est pas vrai, je vous le garantis." Des rumeurs avaient en effet couru sur des clans existants entre Brésiliens, Hispaniques, Français, les Italiens étant proches de tout le monde.

Gagner contre l'OM, "qu'espérer de mieux?"

Le gardien italien est désormais titulaire du Torino, où il avait signé en 2017 après deux prêts de six mois très compliqués à Séville et Osasuna. "L'histoire avec le PSG s'est achevée de manière compliquée, mais je veux surtout mettre en avant les belles choses réalisées, a-t-il assuré. Sans oublier le souvenir de mon ultime apparition sous le maillot parisien: une finale de Coupe de France contre l'OM! Qu'est-ce que tu peux espérer de mieux comme conclusion que de gagner un tel match?"

Voilà une sortie qui devrait ravir les supporters parisiens, se remémorant la 10e Coupe de France du club gagnée 4-2 avec des buts de Blaise Matuidi, un doublé de Zlatan Ibrahimovic et un but d'Edinson Cavani.

"À Paris, je me sentais comme dans une famille"

Pas prolongé par la direction du PSG, qui souhaitait faire de la place à Alphonse Areola et Kevin Trapp, Salvatore Sirigu avait été obligé de résilier son contrat parisien, ce qu'il avait eu du mal à vivre.

"À Paris, je me sentais comme dans une famille. Je n'avais pas en tête de partir. Alors, quand j'ai compris que je devais faire mes valises, ça m'a un peu déboussolé, confie le gardien. Je m'étais habitué à cette ville, à ce cadre de vie personnel et professionnel. Il m'a fallu admettre que je devais tout reconstruire, changer de pays." De nouveau performant, Salvatore Sirigua fait son retour en sélection italienne, qu'il avait quittée après l'Euro 2016.

JR