RMC Sport

Rennes-Nantes: Gourcuff dénonce certaines injustices et allume l’arbitrage

Christian Gourcuff est revenu en conférence de presse sur la défaite de Nantes à Rennes (3-2) alors que son équipe menait encore en début de temps additionnel. Le coach des Canaris pointe certaines décisions arbitrales et des faits de jeu défavorables.

Christian Gourcuff règle ses comptes. Encore déçu d’une rencontre qui lui semblait acquise face à Rennes (défaite 3-2), le coach nantais est revenu sur certains moments décisifs de la rencontre. Le Breton estime que l'arbitrage a joué un rôle prépondérant dans la défaite de son équipe, notamment sur l’action qui amène le but égalisateur de Bourigeaud dans le temps additionnel, avec M'Baye Niang en position de hors-jeu qui gêne la vision d’Alban Lafont. "Ce qui me semble aberrant ce n’est pas que l’arbitre ne le voit pas, moi je l’ai pas vu en direct. Mais que des personnes qui sont affalées dans un fauteuil qui regardent les images puissent dire que Niang ne fait pas action de jeu, il ne faut jamais avoir joué au foot pour pouvoir l’affirmer. Ce sont des choses qui me choquent profondément", lance Gourcuff.

"Il y a à se poser des questions sur les instances"

Autre fait marquant, l’envahissement de la pelouse après le but de la victoire inscrit dans la foulée par Raphinha après consultation du VAR. Camavinga et Boey, tous deux sur le banc, ont même été avertis. "Rappelez-vous au mois de septembre qu’Imran Louza, qui rentre sur le terrain alors que son copain dans un match régional a une double fracture, prend trois matches. Il y a à se poser des questions sur les instances et la justice de décision", conclut le technicien, très remonté.

Walid Kachour