RMC Sport

Sagnol explique pourquoi il a rejoint la Géorgie

Willy Sagnol a accepté de reprendre un banc, celui de la Géorgie, dont il est devenu le sélectionneur. Et il s’en est expliqué sur RMC ce lundi, dans l’émission Top of the foot.

L’ex-international français Willy Sagnol, qui a fêté ses 44 ans la semaine passée, est depuis peu le nouveau sélectionneur de la Géorgie. Un pari qui a beaucoup surpris dans le milieu du football, d’autant que l’ancien international n’avait plus entraîné depuis un intérim au Bayern Munich, le dernier club de sa carrière de joueur.

L’ancien consultant RMC Sport s’est laissé convaincre par le potentiel de l’équipe, "un effectif qui doit encore être travaillé, apprendre à se connaître", mais pas seulement. L’équipe dirigeante l’a aussi persuadé de relever ce défi.

Sagnol: "Travailler sur du moyen terme, c'est un luxe"

"Je pense que je fais partie de ces personnes qui ont été amenées à réfléchir pendant cette crise, sur nos envies, nos priorités, toutes ces choses-là . Et on va dire que le discours des dirigeants géorgiens m’a marqué, a expliqué Willy Sagnol, dans l’émission Top of the foot. En plus, que ce soit le président ou le vice-président, ce sont d’anciens joueurs qui ont évolué en Bundesliga, à l’époque où j’y étais. Ce sont donc des gens que je connais très bien. Leur projet humain, réaliste, m’a plus parlé que d’autres projets un peu plus compliqués."

Sélectionneur de l’équipe de France U20, puis des Espoirs, avant de s’engager aux Girondins de Bordeaux dont il avait été limogé à cause des mauvais résultats de l’équipe en mars 2016, Willy Sagnol savoure la chance qui est la sienne de pouvoir mettre des choses en place, façonner l’équipe à son image, en fonction de ses idées.

"Je dirais que de travailler sur du moyen terme, c’est un petit peu un luxe dans le football, a-t-il admis. C’était vraiment ça que je cherchais, pas comme un projet que j’aurais pu prendre en France ou ailleurs, mais pour six-huit mois, où la seule certitude que tu as, c’est le jour où tu signes ton contrat. Et souvent ça s’arrête plus vite que prévu, parce que les objectifs sportifs ne sont pas en adéquation avec les moyens."

QM