RMC Sport

Coronavirus: des régions d'Italie en quarantaine, Juve-OL pas encore menacé

Face à l'épidémie due au nouveau coronavirus, qui touche désormais plus de 100.000 personnes dans le monde, l'Italie va prochainement placer en quarantaine plusieurs régions, dont la Lombardie. Les rencontres de Serie A devraient toutefois pouvoir continuer à se dérouler à huis clos.

De nouvelles mesures vont être prises en Italie face à la propagation de l’épidémie de coronavirus. Plusieurs médias annoncent ce samedi soir que le pays va placer en quarantaine "dans les prochaines heures" toute la Lombardie, dont la capitale économique Milan, ainsi que la région de Venise, le nord de l'Emilie-Romagne et l'est du Piémont.

Selon l'agence de presse Ansa ainsi que les quotidiens Il Corriere della Sera et La Repubblica, qui citent le projet de décret du gouvernement, les déplacements pour entrer et sortir de ces zones seront strictement limités durant la quarantaine, qui restera en vigueur jusqu'au 3 avril. La date d'entrée en vigueur du décret n’est pas précisée par les médias, mais elle serait "imminente" d’après Il Corriere della Sera.

Lyon reste dans l'attente

En ce qui concerne le monde du sport, les compétitions et les épreuves prévues en Italie seront suspendues, sauf si elles peuvent se tenir à huis clos comme les rencontres de Serie A. Cela concerne donc aussi le huitième de finale retour de Ligue des champions entre la Juventus et l'OL, prévu mardi 17 mars à Turin.

Dans un communiqué publié mercredi, le club rhodanien a toutefois fait savoir qu'il avait simplement "pris connaissance" de ces informations. "Pour le moment, cette information ne nous a pas été confirmée ni part l’UEFA ni par la Juventus. D'autres solutions sont également envisageables et envisagées", a ajouté Lyon.

La Serie A pourrait s'arrêter

Ce dimanche, quatre rencontres du championnat italien se disputeront dans des stades vides par mesure de précaution: Parme-Spal, Milan-Genoa, Sampdoria-Hellas Vérone, Udinese-Fiorentina et Juventus-Inter. Dans des propos rapportés ce samedi par La Repubblica, Gabriele Gravina, patron de la Fédération italienne de football, n’exclut toutefois pas que la Serie A puisse s’arrêter. "Nous devons être réalistes, le problème existe et dans ce cas des mesures doivent être prises pour protéger les athlètes", indique-t-il.

Damiano Tommasi, l'ex-international italien à la tête de l’association des footballeurs en Italie (AIC), demande d’ailleurs la suspension de la Serie A en raison du coronavirus. "Arrêtons le championnat, arrêtez le football", écrit-il sur son compte Twitter.

En Italie, la progression du nombre de personnes contaminées a été importante: plus 1.247 cas au cours des dernières 24 heures et 36 nouveaux décès, portant le nombre de morts à 233.

RR avec AFP