RMC Sport

La Fiorentina dénonce les insultes visant Astori, mort en 2018, après son nul contre l'Inter

Après le penalty accordé dimanche à la Fiorentina face à l’Inter Milan, à la suite d'une main litigieuse, Davide Astori a été visé par une vague d'insultes sur les réseaux sociaux. La Fiorentina, dernier club du défenseur décédé il y a un an, a fait part de sa consternation dans un communiqué.

La Fiorentina monte au créneau. Dans un communiqué publié mardi, la Viola dénonce les insultes proférées ces derniers jours sur les réseaux sociaux à l’encontre de Davide Astori, décédé le 4 mars 2018 dans une chambre d’hôtel, à 31 ans, avant un match de Serie A opposant la Fiorentina à l’Udinese.

Comme le rapportent les médias italiens, Astori a été visé par une vague d’insultes après le penalty accordé dimanche à la Fiorentina lors de son nul contre l’Inter Milan (3-3). Les deux clubs jouaient la sixième minute du temps additionnel quand l'arbitre a sifflé penalty pour une main supposée du défenseur milanais Danilo D'Ambrosio.

La Fiorentina appelle à des poursuites judiciaires

Avec l’aide du VAR, l'arbitre a confirmé son premier choix, provoquant la colère des joueurs de l'Inter, leur entraîneur Luciano Spalletti et leurs supporters, convaincus que D'Ambrosio avait touché le ballon de la poitrine. Le penalty a été transformé par Jordan Veretout, permettant à la Fiorentina d’arracher le nul, dans le cadre de la 25e journée de Serie A.

"La Fiorentina a été témoin, avec consternation et une profonde tristesse, de la succession de messages honteux postés par certaines personnes sur les différents réseaux sociaux du club et qui visaient Davide Astori. Le club est en contact permanent avec les autorités compétentes pour veiller à ce que ces personnes soient poursuivies comme ils le méritent. Nous continuons de croire au sport et aux valeurs qu’il représente", a réagi la Fiorentina.

International italien à 14 reprises, passé notamment par l’AC Milan et la Roma avant de rejoindre la Fiorentina en 2015, Astori est mort à cause d'une tachyarythmie, une accélération anormale du rythme cardiaque, selon le rapport d’autopsie.

RR