RMC Sport

Serie A: le pire départ de la Juventus depuis 60 ans agace Allegri

Avec deux petits points en quatre matchs, la Juventus est relégable en Serie A et signe le pire départ de son histoire depuis 1961. Ce qui tend un peu Massimiliano Allegri, revenu sur le banc cet été.

Le retour de Massimiliano Allegri sur le banc de la Juventus ne se passe pas dans les meilleures conditions. Accrochée à domicile par l’AC Milan (1-1) dimanche, la Vieille Dame n’a toujours pas gagné en quatre matchs de Serie A et pointe dans la zone de relégation avec deux petits points. Un total ridiculement bas pour le club le plus titré d’Italie. Il faut remonter à la saison 1961-1962 pour retrouver trace d’une saison sans aucune victoire après quatre journées.

"Vous voulez m’énerver"

Dimanche, Allegri est apparu un peu tendu en conférence de presse. "Les joueurs doivent apprendre que, parfois, dans le match, il faut penser rapidement et ils comprennent encore trop tard", s’est-il agacé.

Il s’est ensuite agacé contre les journalistes qui le questionnaient sur les difficultés défensives de don équipe. "Vous voulez m’énerver, a-t-il lancé. Bonucci et Chiellini ont fait un math extraordinaire aujourd’hui. Interrogez-moi sur les changements que j’ai loupés. Il faut travailler et réagir raidement. C’est simple à expliquer. Dans les moments décisifs du match, il faut jouer d’une certaine façon, comprendre que chaque possession est importante. Je l’ai expliqué des milliards de fois. Notre objectif est de gagner. C’est ce qui nous manque cette saison."

Il a tout de même regretté les erreurs défensives ayant conduit à l’égalisation milanaise de Rebic sur corner. "On ne peut pas prendre des buts aussi facilement", a pesté Allegri qui n’avait pas signé un aussi mauvais départ lors des cinq années de son premier passage (pire départ: 4 points en 2015-2016). L’équipe n’a plus signé de clean-sheet en championnat sur ses 18 derniers matchs, pire série en cours dans le Big 5 européen. Son dernier succès remonte au mois de mars contre la Spezia (3-0), prochain adversaire de la Juve. Les Bianconeri ont vécu un été agité par le départ de Cristiano Ronlado mais peu de renforts (prêts de par Manuel Locatelli, Alvaro Morata et Moise Kean). La Juve s’est tout de même rassuré en Ligue des champions avec une victoire à Malmö (0-3).

NC