RMC Sport

Serie A: Venise, un "petit" promu à l'accent américain

Dix-neuf ans après, Venise a décroché son ticket pour la Serie A en arrachant le nul dans le temps additionnel (1-1) face à Cittadella, ce jeudi, lors de la finale retour des play-offs.

Quoi qu’il arrivait, la finale des play-offs de Serie B devait offrir une surprise. Cittadella rêvait d’une accession historique en Serie A, quand Venise espérait arracher un retour après l’avoir quittée au printemps 2002. Après sa victoire à l’aller (1-0), Venise a décroché la dernière place direction la première division en égalisant au bout du temps additionnel (1-1) jeudi soir.

Le plus petit des promus

Il semble difficile de ne pas évoquer le match de jeudi soir pour tenter d’effleurer le caractère de cette équipe menée par Paolo Zanetti, passé en tant que joueur au Torino et à l’Atalanta. Car, outre l’égalisation dans le temps additionnel par Bocalon (90+3), les Vénitiens ne se sont pas facilité les choses en étant réduits à 10 dès la 36e minute, puis à 9 à la 70e.

Une victoire qui fait du Venezia FC, son stade le Pierluigi Penzo et ses 7.426 places, le petit poucet parmi les promus. Venise accompagne Empoli, qui peut accueillir dans son antre du Carlo-Castellani 19.847 spectateurs et Salernitana dont la capacité de l’écrin s’élève à près de 31.000 spectateurs. Les trois promus prendront les places de Benevento, Crotone et Parme.

La "grande vision" des investisseurs américains

Cette accession vient récompenser un travail entamé en octobre 2015. Le club alors englué en Serie D a retrouvé de l’élan depuis l’arrivée de Joe Tacopina, un investisseur américain. Sur sollicitation de ce dernier, le club a été racheté en février 2020 à 100% par un groupe d’investisseurs américains. Venise avait alors profité de la nomination de son nouveau président Duncan Niederauer pour faire part de ses ambitions. "Nous avons une grande vision à la fois pour le club avec le projet de nouveau stade et pour la ville de Venise avec l’édification prochaine de parcs immobiliers", avait-il partagé dans le quotidien vénitien La Nuova di Venezia e Mestre.

Les Arancioneroverdi, qui avaient quitté la Serie A au terme de la saison 2001-2002, collés à la 18e et dernière place du classement avec seulement 18 points, espèrent faire meilleure figure la saison prochaine.

Justine Saint-Sevin