RMC Sport

Serie A: Zambo Anguissa est devenu le chouchou de Naples en quatre matchs

Prêté par Fulham au Napoli le dernier jour du mercato estival, l'ancien joueur de l'OM André-Frank Zambo Anguissa (25 ans) a impressionné pour ses débuts en Serie A. Et déjà conquis le public du stade Diego Armando Maradona.

Cinq matchs, cinq victoires, et une première place aussi étonnante que méritée. Irrésistible depuis le début de la saison en Serie A, le Napoli doit sa forme actuelle à plusieurs hommes: son entraîneur Luciano Spalletti, jusque-là inspiré, son avant-centre Victor Osimhen, avec trois buts sur les deux dernières journées, mais aussi... à André-Frank Zambo Anguissa.

Prêté par Fulham à Naples dans une relative indifférence le tout dernier jour du mercato, le milieu camerounais (25 ans) est le tube de septembre en Serie A. En deux semaines et quatre matchs (trois de championnat et un de Ligue Europa), l'ancien Marseillais a réussi non seulement à conquérir le public napolitain, mais aussi la plupart des observateurs italiens, qui estiment déjà que son option d'achat (15 millions d'euros) doit être levée.

Le natif de Yaoundé a eu droit à la Une de plusieurs journaux sportifs et de multiples portraits, du quotidien napolitain Il Mattino au Corriere dello Sport, en passant par Sky Italia, qui s'intéressait la semaine dernière à son parcours depuis l'Afrique. TuttoNapoli, site spécialisé dans le club de Campanie, posait jeudi soir une question: "Mais quand va-t-il perdre son premier ballon?"

Une masterclass contre la Juve

Les comparaisons fleurissent, un coup avec Yaya Touré, un coup avec Michael Essien, et les éloges aussi. "Ce n'est pas un hasard si les performances de l'équipe se sont améliorées avec l'arrivée de Frank Zambo Anguissa le dernier jour du mercato, écrivait la Repubblica en milieu de semaine. Il est la pièce qui manquait au puzzle bleu, un milieu de terrain capable d'allier volume de jeu et qualité technique, avec en plus un sens tactique développé. Se le faire prêter quasiment sans frais par Fulham est une affaire exceptionnelle pour le Napoli."

Pas forcément connu des observateurs locaux, Zambo Anguissa était présenté à son arrivée - avec les clichés que l'on connait - comme un milieu athlétique, capable de durcir le jeu. Sauf que dès sa première, une victoire à domicile contre la Juventus le 11 septembre (2-1), Zambo a ébloui: meilleur joueur de la partie pour beaucoup, le Camerounais a terminé la rencontre avec 10 ballons récupérés et 97% de passes réussies, sans parler de ses feintes de corps, de ses projections, et de sa capacité à conserver la balle. "Il est un joueur fondamental de notre système, a déjà dit Spalletti à son sujet. Il apporte des qualités que nous n'avions pas."

Une progression constante, et une photo savoureuse

Est-ce une surprise? Oui et non. S'il avait montré des choses intéressantes lors de son passage à l'OM entre 2015 et 2018, et laissait entrevoir un potentiel encore inexploité, Zambo Anguissa avait été légèrement raillé au moment de son transfert vers Fulham à l'été 2018. Parce que certains restaient sur son malheureux contrôle manqué face à l'Atlético en finale de la Ligue Europa, et que beaucoup jugeaient improbable le montant de l'opération, estimé à 30 millions d'euros.

Sauf qu'en Angleterre, le garçon a bien progressé. Si ses deux saisons de Premier League avec Fulham (2018-2019 et 2020-2021) se sont achevées sur des relégations, l'international camerounais a été à chaque fois l'un des seuls joueurs salués par les supporters locaux pour ses performances. Prêté entretemps à Villarreal (2019-2020) pour ne pas avoir à jouer en D2 anglaise, Zambo Anguissa s'est également imposé dans le onze de l'équipe espagnole, 5e de Liga au terme de l'exercice.

Autrefois discret à Marseille, voire franchement timide, le milieu s'est en outre affirmé en dehors des terrains. Après la victoire contre la Juve, il y a deux semaines, Zambo a posté sur les réseaux sociaux un très joli plat de spaghetti, qui a ravi tous les amoureux du Napoli. Ces derniers - à juste titre ou non - ont perçu la publication comme un chambrage envers les défenseurs turinois Giorgio Chiellini et Leonardo Bonucci, auteurs d'une photo similaire après l'Euro. Un coup de foudre peut aussi se provoquer.

C.C.